[Aller au menu]


Bibliographies

Prix littéraires

  • Prix Goncourt

    2019 : Jean-Paul Dubois    Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon

    Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal, où il partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre. Fils d'un pasteur danois et d'une exploitante de cinéma à Toulouse, Paul Hansen vivait déjà au Canada quand s'est produit le drame.

    À l'époque des faits, Hansen est superintendant à L'Excelsior, une résidence où il trouve à employer ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et – plus encore – de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu'il n’est pas occupé à venir en aide aux habitants de L'Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne.

    Aux commandes de son avion, Winona l'emmène en plein ciel, au-dessus des nuages.

    Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à L'Excelsior, des conflits éclatent. Et l'inévitable se produit. Une église ensablée dans les dunes d'une plage, une mine d'amiante à ciel ouvert et les méandres d’un fleuve couleur argent, les ondes sonores d'un orgue ou les traînées de condensation d'un aéroplane composent les paysages de ce roman.

    Histoire d'une vie, Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon est l'un des romans les plus aboutis de Jean-Paul Dubois. On y découvre un écrivain possédant au plus haut point le sens de la fraternité et animé par un sentiment de révolte à l'égard de toutes les formes d’injustice.

    Ecoutez Jean-Paul Dubois : « Je n'attends rien des autres, j'attends énormément de moi » France Culture

    2018 : Nicolas Mathieu     Leurs enfants après eux

    Août 1992. Une vallée perdue quelque part à l’Est, des hauts fourneaux qui ne brûlent plus, un lac, un après-midi de canicule. Anthony a 14 ans, et avec son cousin, ils s’emmerdent comme c’est pas permis. C’est là qu’ils décident de voler un canoë pour aller voir ce qui se passe de l’autre côté, sur la fameuse plage des culs-nus. Au bout, ce sera pour Anthony le premier amour, le premier été, celui qui décide de toute la suite. Ce sera le drame de la vie qui commence.

    Avec ce livre, Nicolas Mathieu écrit le roman d’une vallée, d’une époque, de l’adolescence, le récit politique d’une jeunesse qui doit trouver sa voie dans un monde qui meurt. Quatre étés, quatre moments, de Smells Like Teen Spirit à la Coupe du monde 98, pour raconter des vies à toute vitesse dans cette France de l’entre-deux, des villes moyennes et des zones pavillonnaires, de la cambrousse et des ZAC bétonnées. La France du Picon et de Johnny Halliday, des fêtes foraines et d'Intervilles, des hommes usés au travail et des amoureuses fanées à vingt ans. Un pays loin des comptoirs de la mondialisation, pris entre la nostalgie et le déclin, la décence et la rage.

    2017 : Éric Vuillard        L'ordre du jour

    L'Allemagne nazie a sa légende. On y voit une armée rapide, moderne, dont le triomphe parait inexorable. Mais si au fondement de ses premiers exploits se découvraient plutôt des marchandages, de vulgaires combinaisons d'intérêts ?

    Et si les glorieuses images de la Wehrmacht entrant triomphalement en Autriche dissimulaient un immense embouteillage de panzers ? Une simple panne!

    Une démonstration magistrale et grinçante des coulisses de l'Anschluss par l'auteur de "Tristesse de la terre" et de "14 juillet"

    2016 : Leïla Slimani          Chanson Douce

    Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame.

    À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture.

    Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

    L'adaptation en film avec Karine Viard et Leïla Bekhti est à retrouver sur les ressources numérques Biblio. Gironde et Bibenligne

    2015 : Mathias Enard          Boussole

    Insomniaque, sous le choc d'un diagnostic médical alarmant, Franz Ritter, musicologue viennois, fuit sa longue nuit solitaire dans les souvenirs d'une vie de voyages, d'étude et d'émerveillements. Inventaire amoureux de l'incroyable apport de l'Orient à la culture et à l'identité occidentales, Boussole est un roman mélancolique et enveloppant qui fouille la mémoire de siècles de dialogues et d'influences artistiques pour panser les plaies du présent.

    Après Zone, après Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants, après Rue des Voleurs… l'impressionnant parcours d'écrivain de Mathias Enard s'épanouit dans une magnifique déclaration d'amour à l'Orient.

    2014 : Lydie Salvayre            Pas pleurer

    Deux voix entrelacées. Celle, révoltée, de Georges Bernanos, témoin direct de la guerre civile espagnole, qui dénonce la terreur exercée par les nationalistes avec la bénédiction de l’Église catholique contre les "mauvais pauvres".

    Celle, roborative, de Montse, mère de la narratrice et "mauvaise pauvre", qui, soixante-dix ans après les événements, a tout gommé de sa mémoire, hormis les jours radieux de l'insurrection libertaire par laquelle s'ouvrit la guerre de 36 dans certaines régions d'Espagne.

    Deux paroles, deux visions qui résonnent étrangement avec notre présent, comme enchantées par l'art romanesque de Lydie Salvayre, entre violence et légèreté, entre brutalité et finesse, portées par une prose tantôt impeccable, tantôt joyeusement malmenée.

     

    2013 : Pierre Lemaitre          Au revoir là-haut

    "Pour le commerce, la guerre présente beaucoup d'avantages, même après."

    Sur les ruines du plus grand carnage du XX° siècle, deux rescapés des tranchées, passablement abîmés, prennent leur revanche en réalisant une escroquerie aussi spectaculaire qu'amorale. Des sentiers de la gloire à la subversion de la patrie victorieuse, ils vont découvrir que la France ne plaisante pas avec Ses morts...

    Fresque d'une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d'évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l'après-guerre de 14, de l'illusion de l'armistice, de l'État qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants, de l'abomination érigée en vertu.

    Dans l'atmosphère crépusculaire des lendemains qui déchantent, peuplée de misérables pantins et de lâches reçus en héros, Pierre Lemaitre compose la grande tragédie de cette génération perdue avec un talent et une maîtrise impressionnants.

    2012 : Jérôme Ferrari         Le sermon de la chute de Rome           

    Dans un village corse perché loin de la côte, le bar local est en train de Connaître une mutation profonde sous l'impulsion de ses nouveaux gérants. À la surprise générale, ces deux enfants du pays ont tourné le dos à de prometteuses études de philosophie sur le continent pour, fidèles aux enseignements de Leibniz, transformer un modeste débit de boissons en "meilleur des mondes possibles". Mais c'est bientôt l'enfer en personne qui s'invite au comptoir, réactivant des blessures très anciennes ou conviant à d'irréversibles profanations des êtres assujettis à des rêves indigents de bonheur, et victimes, à leur insu, de la tragique propension de l'âme humaine à se corrompre.

    Entrant, par-delà les siècles, en résonance avec le sermon par lequel Saint Augustin tenta, à Hippone, de consoler ses fidèles de la fragilité des royaumes terrestres, Jérôme Ferrari jette, au fil d'une écriture somptueuse d'exigence, une lumière impitoyable sur la malédiction qui condamne les hommes à voir s'effondrer les mondes qu'ils édifient et à accomplir, ici-bas, leur part d'échec en refondant Sans trêve, Sur le sang ou les larmes, leurs impossibles mythologies.

    Empire dérisoire que se sont constitué ceux qui l’ont toujours habité comme ceux qui sont revenus y vivre, un petit village corse se voit ébranlé par les prémices de sa chute à travers quelques personnages qui, au prix de l’aveuglement ou de la corruption de leur âme, ont, dans l’oubli de leur finitude, tout sacrifié à la tyrannique tentation du réel sous toutes ses formes, et qui, assujettis aux appétits de leur corps ou à leurs rêves indigents de bonheur ou d’héroïsme, souffrent, ou meurent, de vouloir croire qu’il n’est qu’un seul monde possible.

    2011 : Alexis Jenni    L'art français de la guerre

    « J’allais mal ; tout va mal ; je me désinstallais, j’attendais la fin. Quand j’ai rencontré Victorien Salagnon, il ne pouvait être pire, il l’avait faite tout entière la guerre de vingt ans qui nous obsède, qui n’arrive pas à finir, il avait parcouru le monde entier avec sa bande armée, il devait avoir du sang jusqu’aux coudes. Mais il m’a appris à peindre. Il devait être le seul peintre de toute l’armée coloniale, mais là-bas on ne faisait pas attention à ces détails. Il m’apprit à peindre, et en échange je lui écrivis son histoire.

    Il dit, et je pus montrer, et je vis le fleuve de sang qui traverse ma ville si paisible, je vis l’art français de la guerre qui ne change pas, et je vis l’émeute qui vient toujours pour les mêmes raisons, des raisons françaises qui ne changent pas. Victorien Salagnon me rendit le temps tout entier, à travers la guerre qui hante notre langue. »

     

    L’histoire commence avec la première guerre du Golfe : le narrateur, en pleine crise personnelle, fait la connaissance d’un ancien militaire devenu peintre, Victor Salagnon. À travers les souvenirs de Salagnon défilent cinquante ans d’histoire de France revue à travers le fait militaire : la Deuxième guerre mondiale, l’Indochine, l’Algérie… Au-delà du récit d’une amitié entre deux hommes, une interrogation sur la France contemporaine, en dehors de toute idéologie.

    2010 : Michel Houellebecq       la carte et le territoire

     Si Jed Martin, le personnage principal de ce roman, devait vous en raconter l'histoire, il commencerait peut-être par vous parler d'une panne de chauffe-eau, un certain 15 décembre. Ou de son père, architecte connu et engagé, avec qui il passa seul de nombreux réveillons de Noël.

    Il évoquerait certainement Olga, une très jolie Russe rencontrée au début de sa carrière, lors d'une première exposition de son travail photographique à partir de cartes routières Michelin. C'était avant que le succès mondial n'arrive avec la série des « métiers », ces portraits de personnalités de tous milieux (dont l'écrivain Michel Houellebecq), saisis dans l'exercice de leur profession.

    Il devrait dire aussi comment il aida le commissaire Jasselin à élucider une atroce affaire criminelle, dont la terrifiante mise en scène marqua durablement les équipes de police.

    Sur la fin de sa vie il accédera à une certaine sérénité, et n'émettra plus que des murmures.

    L'art, l'argent, l'amour, le rapport au père, la mort, le travail, la France devenue un paradis touristique sont quelques-uns des thèmes de ce roman, résolument classique et ouvertement moderne.

  • Prix Goncourt des lycéens

    2019 : Karine Tuil              Les choses humaines

    Les Farel forment un couple de pouvoir. Jean est un célèbre journaliste politique français ; son épouse Claire est connue pour ses engagements féministes. Ensemble, ils ont un fils, étudiant dans une prestigieuse université américaine. Tout semble leur réussir. Mais une accusation de viol va faire vaciller cette parfaite construction sociale. Le sexe et la tentation du saccage, le sexe et son impulsion sauvage sont au cœur de ce roman puissant dans lequel Karine Tuil interroge le monde contemporain, démonte la mécanique impitoyable de la machine judiciaire et nous confronte à nos propres peurs. Car qui est à l'abri de se retrouver un jour pris dans cet engrenage

    2018 : David Diop            Frère d’âme

    Un matin de la Grande Guerre, le capitaine Armand siffle l’attaque contre l’ennemi allemand. Les soldats s’élancent. Dans leurs rangs, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais parmi tous ceux qui se battent sous le drapeau français. Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d’Alfa, son ami d’enfance, son plus que frère. Alfa se retrouve seul dans la folie du grand massacre, sa raison s’enfuit. Lui, le paysan d’Afrique, va distribuer la mort sur cette terre sans nom. Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l’effroi. Au point d’effrayer ses camarades. Son évacuation à l’Arrière est le prélude à une remémoration de son passé en Afrique, tout un monde à la fois perdu et ressuscité dont la convocation fait figure d’ultime et splendide résistance à la première boucherie de l’ère moderne.

    Né à Paris en 1966, David Diop a grandi au Sénégal. Il est actuellement maître de conférence à l’université de Pau.

    Lauréat 2019 du Prix des lecteurs lycéens, Escale du livre : David Diop pour Frère d'âme (Seuil)

  • Prix Femina

    2019 : Sylvain Prudhomme     Par les routes

        « J'ai retrouvé l'autostoppeur dans une petite ville du sud-est de la France, après des années sans penser à lui. Je l'ai retrouvé amoureux, installé, devenu père. Je me suis rappelé tout ce qui m'avait décidé, autrefois, à lui demander de sortir de ma vie. J'ai frappé à sa porte. J'ai rencontré Marie. » Avec Par les routes, Sylvain Prudhomme raconte la force de l'amitié et du désir, le vertige devant la multitude des existences possibles.

    2018 : Philippe Lançon      Le Lambeau

    Lambeau, subst. masc. 1. Morceau d'étoffe, de papier, de matière souple, déchiré ou arraché, détaché du tout ou y attenant en partie. 2. Par analogie : morceau de chair ou de peau arrachée volontairement ou accidentellement. Lambeau sanglant ; lambeaux de chair et de sang. Juan, désespéré, le mordit à la joue, déchira un lambeau de chair qui découvrait sa mâchoire (Borel, Champavert, 1833, p. 55). 3. Chirurgie : segment de parties molles conservées lors de l'amputation d'un membre pour recouvrir les parties osseuses et obtenir une cicatrice souple. Il ne restait plus après l'amputation qu'à rabattre le lambeau de chair sur la plaie, ainsi qu'une épaulette à plat (Zola, Débâcle, 1892, p. 338). (Définitions extraites du Trésor de la Langue Française).

    Philippe Lançon est journaliste à Libération et Charlie Hebdo, et écrivain

  • Prix Renaudot

    2019 : Sylvain Tesson        La panthère des neiges

    «- Tesson ! Je poursuis une bête depuis six ans, dit Munier. Elle se cache sur les plateaux du Tibet. J'y retourne cet hiver, je t'emmène. - Qui est-ce ? - La panthère des neiges. Une ombre magique ! - Je pensais qu'elle avait disparu, dis-je. - C'est ce qu'elle fait croire.»

    2018 : Valérie Manteau     Le sillon

    Une jeune femme rejoint son amant à Istanbul. Alors que la ville se défait au rythme de ses contradictions et de la violence d’État, d’aucuns luttent encore pour leur liberté. Elle-même découvre, au fil de ses errances, l’histoire de Hrant Dink, journaliste arménien de Turquie assassiné pour avoir défendu un idéal de paix.

    Après "Calme et tranquille" (Le Tripode, 2016), "Le Sillon" est le second roman de Valérie Manteau.

  • Prix Renaudot des lycéens

    2019 : Victoria mas    le bal des folles   

    Sélection Les 30 meilleurs livres de l'année 2019 du magazine Le Point

    Sélection Les 100 livres de l'année2019 du magazine Lire

    Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des Folles.  Le temps d'une soirée, le Tout-Paris s'encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires. Réparti sur deux salles - d'un côté les idiotes et les épileptiques ; de l'autre les hystériques, les folles et les maniaques - ce bal est en réalité l'une des dernières expérimentations de Charcot, désireux de faire des malades de la Salpêtrière des femmes comme les autres. Parmi elles, Eugénie, Louise et Geneviève, dont Victoria Mas retrace le parcours heurté, dans ce premier roman qui met à nu la condition féminine au XIXe siècle.

    2018 :  Adeline Dieudonné     La vraie vie

    C’est un pavillon qui ressemble à tous ceux du lotissement. Ou presque. Chez eux, il y a quatre chambres. La sienne, celle de son petit frère Gilles, celle des parents, et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. La mère est transparente, amibe craintive, soumise aux humeurs de son mari. Le samedi se passe à jouer dans les carcasses de voitures de la décharge. Jusqu’au jour où un violent accident vient faire bégayer le présent.

    Dès lors, Gilles ne rit plus. Elle, avec ses dix ans, voudrait tout annuler, revenir en arrière. Effacer cette vie qui lui apparaît comme le brouillon de l’autre. La vraie. Alors, en guerrière des temps modernes, elle retrousse ses manches et plonge tête la première dans le cru de l’existence. Elle fait diversion, passe entre les coups et conserve l’espoir fou que tout s’arrange un jour.

    D’une plume drôle et fulgurante, Adeline Dieudonné campe des personnages sauvages, entiers. Un univers acide et sensuel. Elle signe un roman coup de poing.

    Prix du roman FNAC 2018

    Prix Livre et culture 2020

  • Grand prix du roman de l'Académie française

    2019 : Laurent Binet         Civilizations

     Vers l’an mille  : la fille d’Erik le Rouge met cap au sud.

    1492  : Colomb ne découvre pas l’Amérique.

    1531  : les Incas envahissent l’Europe.

    À quelles conditions ce qui a été aurait-il pu ne pas être  ?

    Il a manqué trois choses aux Indiens pour résister aux conquistadors.  Donnez-leur  le cheval, le fer, les anticorps, et toute l’histoire du monde est à refaire.

    Civilizations est le roman de cette hypothèse : Atahualpa débarque dans l’Europe de Charles Quint.

    Pour y trouver quoi  ?

    L’Inquisition espagnole, la Réforme de Luther, le capitalisme naissant. Le prodige de l’imprimerie, et ses feuilles qui parlent. Des monarchies exténuées par leurs guerres sans fin, sous la menace constante des Turcs. Une mer infestée de pirates. Un continent déchiré par les querelles religieuses et dynastiques.

    Mais surtout, des populations brimées, affamées, au bord du soulèvement, juifs de Tolède, maures de Grenade, paysans allemands  : des alliés.

    De Cuzco à Aix-la-Chapelle, et jusqu’à la bataille de Lépante, voici le récit de la mondialisation renversée, telle qu’au fond, il s’en fallut d’un rien pour qu’elle l’emporte, et devienne réalité.

    2018 :  Camille Pascal       L'été des quatre rois

    Camille Pascal nous plonge au cœur d’un été inédit dans l’histoire de France : celui où quatre rois se sont succédé sur le trône.

    " Il y avait ce matin-là beaucoup de monde à Saint-Cloud, la Cour bien-sûr, mais aussi les ministres, il jurait même que monsieur de Talleyrand avait fait sonner dès la première heure son pied bot cerclé de fer sur les marbres de l'escalier d'honneur. La galerie d'Apollon n'avait jamais été aussi peuplée, et les jardins s'animaient de femmes heureuse d'y promener leurs traînes. Le grand lever serait long, et l'on entreprenait déjà le premier gentilhomme de la chambre pour obtenir les entrées.

    À l'évocation de son grand chambellan, le roi sourit : si même le diable boiteux courait à Saint-Cloud lui présenter ses hommages de gentilhomme et prendre sa place de courtisan, alors la France était prête."

    Ainsi commence L'Été des quatre rois. Juillet-août 1830, la France a connu deux mois uniques dans son histoire avec la succession sur le trône de Charles X, Louis XIX, Henri V et Louis-Philippe.

    Dans cette fresque foisonnante, à l'écriture ciselée, tandis que le peuple de Paris s'enflamme, Hugo, Stendhal, Dumas, Lafayette, Thiers, Chateaubriand, la duchesse de Berry, Madame Royale assistent à l'effondrement d'un monde.

    Des "Trois Glorieuses" à l'avènement de la monarchie de Juillet, Camille Pascal nous plonge dans le roman vrai de la révolution de 1830.

  • Prix de Flore

    2019 : Sofia Aouine        Rhapsodie des oubliés

    " Ma rue raconte l'histoire du monde avec une odeur de poubelles. Elle s'appelle rue Léon, un nom de bon Franc¸ais avec que des métèques et des visages bruns dedans. "

    Abad, treize ans, vit dans le quartier de Barbès, la Goutte d'Or, Paris XVIIIe. C'est l'âge des possibles : la sève coule, le cœur est plein de ronces, l'amour et le sexe torturent la tête. Pour arracher ses désirs au destin, Abad devra briser les règles. À la manière d'un Antoine Doinel, qui veut réaliser ses 400 coups à lui.

    Rhapsodie des oubliés raconte sans concession le quotidien d'un quartier et l'odyssée de ses habitants. Derrière les clichés, le crack, les putes, la violence, le désir de vie, l'amour et l'enfance ne sont jamais loin.

    Dans une langue explosive, influencée par le roman noir, la littérature naturaliste, le hip-hop et la soul music, Sofia Aouine nous livre un premier roman éblouissant.

    Née en 1978, Sofia Aouine est reporter radio. Elle publie aujourd'hui son premier roman, Rhapsodie des oubliés.

    " Un écrivain est né. " François Busnel

  • Prix du roman FNAC

    2019 :  Bérengère Cournut      De pierre et d'os

    Empreint à la fois d'écologie et de spiritualité, De pierre et d'os nous plonge dans le destin solaire d'une jeune femme eskimo.

    " Les Inuit sont un peuple de chasseurs nomades se déployant dans l'Arctique depuis un millier d'années. Jusqu'à très récemment, ils n'avaient d'autres ressources à leur survie que les animaux qu'ils chassaient, les pierres laissées libres par la terre gelée, les plantes et les baies poussant au soleil de minuit. Ils partagent leur territoire immense avec nombre d'animaux plus ou moins migrateurs, mais aussi avec les esprits et les éléments. L'eau sous toutes ses formes est leur univers constant, le vent entre dans leurs oreilles et ressort de leurs gorges en souffles rauques. Pour toutes les occasions, ils ont des chants, qu'accompagne parfois le battement des tambours chamaniques. " (note liminaire du roman)

    Dans ce monde des confins, une nuit, une fracture de la banquise sépare une jeune femme inuit de sa famille. Uqsuralik se voit livrée à elle-même, plongée dans la pénombre et le froid polaire. Elle n'a d'autre solution pour survivre que d'avancer, trouver un refuge. Commence ainsi pour elle, dans des conditions extrêmes, le chemin d'une quête qui, au-delà des vastitudes de l'espace arctique, va lui révéler son monde intérieur.

  • Prix Médicis

    2018 : Pierre Guyotat        Idiotie

    Cet "Idiotie" traite de mon entrée, jadis, dans l'âge adulte, entre ma dix-huitième et ma vingt-deuxième année, de 1958 à 1962. Ma recherche du corps féminin, mon rapport conflictuel à ce qu'on nomme le "réel", ma tension de tous les instants vers l'Art et vers plus grand que l'humain, ma pulsion de rébellion permanente : contre le père pourtant tellement aimé, contre l'autorité militaire, en tant que conscrit puis soldat dans la guerre d'Algérie, arrêté, inculpé, interrogé, incarcéré puis muté en section disciplinaire.

    Mes rébellions d'alors et leurs conséquences : fugue, faim, vol, remords, errances, coups et prisons militaires, manifestations corporelles de cette sorte de refus du réel imposé : on en trouvera ici des scènes marquantes.

    Drames intimes, politiques, amitiés, camaraderies, cocasseries, tout y est vécu dans l'élan physique de la jeunesse. Dans le collectif.

    Pierre Guyotat

  • Grand Prix des Lectrices 2020 - sélection

    Des hommes justes - Ivan Jablonka (Documentaire)

    Ivan Jablonka, historien, s’attelle à démontrer la manière dont le système patriarcal fonde nos sociétés, avec en tête un diagnostic simple et radical : il faut le démonter afin de pouvoir mettre en œuvre le droit des femmes. Même si les termes et les références sont précis, le découpage en chapitres courts facilite la lecture et l’insertion de photoset de graphiques illustre parfaitement le propos. Après avoir tant entendu parler de la charge mentale supportée par les femmes (et l’avoir subie au quotidien), il est intéressant de découvrir l’origine du patriarcat, d’autant que l’auteur regarde au-delà de l’Occident, révélant ainsi que la femme en tant que« fonction » constitue un socle commun à toutes les sociétés. « La croyance dans l’égalité des sexes ne relève pas d’une observation empirique ; elle est une position morale et, en tant que telle, elle représente un absolu qui n’est pas négociable », écrit-il. Un livre fort intéressant sur un sujet ambitieux.

    Le ghetto intérieur - Santiago H. Amigorena (Nouveauté)

    Buenos Aires,1940. Vicente est marié à Rosita, avec qui il a trois enfants. Arrivé dePologne, en 1928, il entend souvent ses amis juifs, exilés comme lui, évoquer l’Europe,« chez nous », comme dit l’un d’eux. MaisVicente n’a aucune curiosité pour ce qui se passe en Europe, lui se sent argentin.Son seul lien avec le passé, ce sont les lettres de sa mère, restée à Varsovie et qui évoque la vie du ghetto, la peur, la faim, le froid. Et puis, un jour, plus de nouvelles. Dès lors, la mélancolie le pétrifie, la culpabilité, qui accompagne sa prise de conscience brutale de l’horreur nazie, le rend mutique. Une image s’est imposée à moi à la lecture du« Ghetto intérieur » : « Le Cri », de Munch. Cet homme qui hurle, le visage défiguré par l’angoisse, c’est Vicente. Mais son cri reste inaudible, sa souffrance, silencieuse. Sobre, l’écriture d’Amigorena traduit l’enfermement progressif de Vicente dans une indicible douleur, celle d’un homme impuissant à sauver sa mère. Un livre d’une puissance rare.

    Rien n’est noir - Claire Berest

    Après « Gabriële », biographie de l’épouse du peintre Francis Picabia, écrite avec sa sœur Anne, Claire Berest s’intéresse à une autre femme artiste : la grande Frida Kahlo. Une personnalité excessive et provocante, et un corps, fracassé à 18 ans par un accident de bus, qu’elle habilla toute sa vie de tenues chatoyantes pour le faire oublier.« J’ai été victime de deux horribles accidents dans ma vie, Diego, le premier c’est le tramway. L’autre c’est quand je t’ai rencontré », dit-elle à Diego Rivera, le peintre le plus célèbre du Mexique, qu’elle épousa à 20 ans. « Rien n’est noir » n’est pas une biographie à proprement parler : plutôt que d’être exhaustive, Claire Berest dresse le portrait d’une artiste et d’une femme à travers les événements qui l’ont forgée. J’ai beaucoup aimé le récit de ces passions humaines et artistiques, la représentation du Mexique de la première moitié du XXe siècle et de l’Amérique des magnats (à travers les personnages de Ford et de Rockefeller)ainsi que l’évocation vibrante du milieu de l’art surréaliste.

  • Escale du livre

    Lauréat 2014 : Sorj Chalandon pour Le quatrième mur (Grasset)

    "L'idée de Samuel était belle et folle : monter l'Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Voler deux heures à la guerre, en prélevant dans chaque camp un fils ou une fille pour en faire des acteurs. Puis rassembler ces ennemis sur une scène de fortune, entre cour détruite et jardin saccagé.

    Samuel était grec. Juif, aussi. Mon frère en quelque sorte. Un jour, il m'a demandé de participer à cette trêve poétique. Il me l'a fait promettre, à moi, le petit théâtreux de patronage. Et je lui ai dit oui. Je suis allé à Beyrouth le 10 février 1982, main tendue à la paix. Avant que la guerre ne m'offre brutalement la sienne ..."

      Goncourt - Lycéens - 2013

    Lauréat 2018 du Prix des lecteurs lycéens : Miguel Bonnefoy pour Sucre Noir (Rivages)

    Un conte philosophique qui réinvente la légende d’un célèbre corsaire.

    Dans un village des Caraïbes, la légende d’un trésor disparu vient bouleverser l’existence de la famille Otero. À la recherche du butin du capitaine Henry Morgan, les explorateurs se succèdent. Tous vont croiser le chemin de Serena Otero. A travers cette légende de corsaire, Miguel Bonnefoy nous raconte le destin d’hommes et de femmes guidés par la quête de l’amour et contrariés par les caprices de la fortune.

    Lauréate 2018 du Prix des lecteurs : Alice Zeniter pour L'Art de Perdre (Flammarion)

    L’Algérie dont est originaire sa famille n’a longtemps été pour Naïma qu’une toile de fond sans grand intérêt. Pourtant, dans une société française traversée par les questions identitaires, tout semble vouloir la renvoyer à ses origines. Mais quel lien pourrait-elle avoir avec une histoire familiale qui jamais ne lui a été racontée ?

    Son grand-père Ali, un montagnard kabyle, est mort avant qu’elle ait pu lui demander pourquoi l’Histoire avait fait de lui un « harki ». Yema, sa grand-mère, pourrait peut-être répondre mais pas dans une langue que Naïma comprenne. Quant à Hamid, son père, arrivé en France à l’été 1962 dans les camps de transit hâtivement mis en place, il ne parle plus de l’Algérie de son enfance. Comment faire ressurgir un pays du silence ?

    Dans une fresque romanesque puissante et audacieuse, Alice Zeniter raconte le destin, entre la France et l’Algérie, des générations successives d’une famille prisonnière d’un passé tenace. Mais ce livre est aussi un grand roman sur la liberté d’être soi, au-delà des héritages et des injonctions intimes ou sociales.

    Le Prix Goncourt des Lycéens 2017

    Sélection 2020 : Cent millions d’années et un jour, Jean-Baptiste Andrea (L’Iconoclaste)

    1954. C’est dans un village perdu entre la France et l’Italie que Stan, paléontologue en fin de carrière, convoque Umberto et Peter, deux autres scientifiques. Car Stan a un projet. Ou plutôt un rêve. De ceux, obsédants, qu’on ne peut ignorer. Il prend la forme, improbable, d’un squelette. Apato- saure ? Brontosaure ? Il ne sait pas vraiment. Mais le monstre dort forcément quelque part là-haut, dans la glace. S’il le découvre, ce sera enfin la gloire, il en est convaincu. Alors l’ascension commence. Mais le froid, l’altitude, la solitude, se resserrent comme un étau. Et entraînent l’équipée là où nul n’aurait pensé aller.

    la bande originale du livre « Cent millions d’années et un jour » de Jean-Baptiste Andrea.

    Dix titres originaux, quarante minutes de musique, composés comme le reflet musical du roman, offrant une immersion originale dans l’univers du livre.

    Une collaboration originale et inédite, générant un album musical disponible pour une écoute de quelques morceaux en streaming (Deezer, Spotify, Apple Music etc.) et disponible en téléchargement

    Sélection 2020 : Le bruit des tuiles, Thomas Giraud (La Contre Allée)

    En 1855, Victor Considerant, ingénieur économiste polytechnicien français, a un projet de vie communautaire inspiré des phalanstères. Il recrute des colons français et suisses, fait acheter des terres sans les avoir visitées, pour y fonder la nouvelle ville de Réunion. Cinq années de difficultés : la cohabitation entre les colons, les rapports avec le voisinage ou les aléas climatiques et naturels, auront finalement raison d’une utopie révolutionnant la manière dont les hommes et les femmes pourraient vivre, travailler, penser et s’aimer.

    Sélection 2020 : Avant que j’oublie, Anne Pauly (Verdier)

    Il y a d’un côté le colosse unijambiste et alcoolique, et tout ce qui va avec : violence conjugale, comportement irrationnel, tragi-comédie du quotidien, un « gros déglingo », dit sa fille, un vrai punk avant l’heure. Il y a de l’autre le lecteur autodidacte de spiritualité orientale, à la sensibilité artistique empêchée, déposant chaque soir un tendre baiser sur le portrait pixelisé de feue son épouse ; mon père, dit sa fille, qu’elle seule semble voir sous les apparences du premier. Il y a enfin une maison, à Carrières-sous-Poissy et un monde anciennement rural et ouvrier.

    De cette maison, il va bien falloir faire quelque chose à la mort de ce père Janus, colosse fragile à double face. Capharnaüm invraisemblable,

    caverne d’Ali-Baba, la maison délabrée devient un réseau infini de signes et de souvenirs pour sa fille qui décide de trier méthodiquement ses affaires. Que disent d’un père ces recueils de haïkus, auxquels des feuilles d’érable ou de papier hygiénique font office de marque-page ? Même elle, sa fille, la narratrice, peine à déceler une cohérence dans ce chaos. Et puis, un jour, comme venue du passé, et parlant d’outre-tombe, une lettre arrive, qui dit toute la vérité sur ce père aimé auquel, malgré la distance sociale, sa fille ressemble tant.

    prix Envoyé par la Poste 2019 et le prix Summer 2020.

    - Sélection Prix des lecteurs lycéens -

    Finaliste du Goncourt premier roman 2020

     Le mot de l'auteur (Mollat) 

    Sélection 2020 : Tous tes enfants dispersés, Beata Umubyeyi Mairesse (Autrement)

    Peut-on réparer l'irréparable, rassemble ceux que l'histoire a dispersés ? Blanche, rwandaise, vit à Bordeaux après avoir fui le génocide des Tutsi de 1994. Elle a construit sa vie en France, avec son mari et son enfant métis Stokely. Mais après des années d'exil, quand Blanche rend visite à sa mère Immaculata, la mémoire douloureuse refait surface. Celle qui est restée et celle qui est partie pourront-elles se parler, se pardonner, s'aimer de nouveau ? Stokely, lui, pris entre deux pays, veut comprendre d'où il vient.

    Ode aux mères persévérantes, à la transmission, à la pulsion de vie qui anime chacun d'entre nous, Tous tes enfants dispersés porte les voix de trois générations tentant de renouer des liens brisés et de trouver leur place dans le monde d'aujourd'hui. Ce premier roman fait preuve d'une sensibilité impressionnante et signe la naissance d'une voix importante.

    Le mot de l'auteur (Mollat)

  • Prix littéraires jeunesse

    Le prix de la Grande Ourse 2019 Gilles Bachelet

    L'auteur et illustrateur d' "Une histoire d'amour" reçoit une récompense pour l'ensemble de ses publications jeunesse. Surprenant, drôle et original, cet auteur-illustrateur n'a pas fini de nous étonner par ses histoires singulières

    Les Riches Heures de Jacominus Gainsborough, Rébecca Dautremer

    GRAND PRIX DE L’ILLUSTRATION DE MOULINS 2019

    PRIX FRANCO-ALLEMAND POUR LA LITTÉRATURE DE JEUNESSE 2019

    PRIX CHRÉTIENS DE TROYES 2019

    « Je voulais dire quelque chose de simple, comme la vie. » Rébecca Dautremer

    En douze scènes de genre traversées par les saisons, ponctuées de trois pêle-mêle et d’une dizaine de portraits du héros à différents âges, voici le récit d’une vie. Ses petits riens, ses grands moments, ses joies, ses peines, ses doutes, ses épreuves… Avec, au final, la chance d’avoir été aimé et le bonheur de contempler, au crépuscule de son existence, ses amis fidèles, Policarpe, César, Agathon ou Byron, sa compagne Douce la bien nommée et ses petits-enfants autour de soi.

    Premier arrêt avant l'avenir, Jo Witek

    Une échappée belle entre Marseille et Paris pour Pierre, en quête d’amour, d’engagement et de liberté. Un lumineux et émouvant roman d’apprentissage.

    Pierre, brillant bachelier primé au concours général, quitte son lycée rural et un milieu modeste pour rejoindre Paris et une prépa d’excellence. La voie royale pour un pur outsider boursier à qui on a toujours rappelé combien il était redevable à la société. Le voilà parti… Mais dans le train Pierre fait la connaissance de la flamboyante Olympe. La jeune fille porte des dreadlocks, voyage sans billet, lit Proudhon et doit partir pour une mission humanitaire sur un voilier. C’est le coup de foudre, un chaos amoureux qui bouleverse l’existence rangée de Pierre et lui ouvre de nouveaux horizons. Sa vie de jeune adulte commence à peine et le voilà qui doute, hésite, vacille. Et si c’était à lui de décider de son avenir ? Et si à dix-huit ans on avait le droit d’être léger ? Pour la première fois, il est prêt à désobéir aux profs, à décevoir sa famille, pour seulement écouter ses envies.

    Pour la première fois, il peut décider seul : suivre Olympe ou rentrer sagement à Paris...

    Mention spéciale prix Vendredi 2019

Nouveautés

  • Littérature adulte

    La vie ordinaire - Adèle Van Reeth

    « D'où vient ce sentiment d'intranquillité qui nous saisit dans les moments les plus anodins ? Tout allait bien, la journée suivait son cours, et soudain, quelque chose se brise. Quelque chose d'infime, ni de l'angoisse, ni même de l'inquiétude, mais un sentiment doux et tenace, une forme d'intense lassitude qui n'exclut pas le bonheur, ni même l'amour de la vie. Le sursaut d'un homme qui se rappelle qu'il est en vie et qu'il doit, coûte que coûte, continuer. Pas de tristesse, ni de rage. Rien de dramatique. Juste l'intranquillité ordinaire. Difficile de savoir quoi faire de cette expérience, de cet écart qui nous sépare de la vie ordinaire. Comment mettre des mots sur un sentiment aussi fugace que précis ? Pour Pessoa, ce sentiment porte un nom, c'est l'intranquillité. Pour Sartre, c'est la nausée. Pour Montaigne, ce sont les épines domestiques »La vie ordinaire n'a jamais été un objet étude. La regarder bien en face exige un travail d'écriture et de lucidité douloureuse. Et si c'était le prix à payer pour atteindre une sagesse ultime, celle d'une réconciliation avec notre finitude, seule voie d'accès vers une jouissance de l'existence ? »C'est un texte de réflexion sur l'ordinaire : « À rebours des éloges de la vie quotidienne, l'ordinaire est vécu comme un problème. L'insatisfaction du quotidien peut donner envie de changer de vie : déménager, divorcer, modifier mon nom, retoucher mon visage. Mais l'ordinaire, c'est ce qui reste quand on a tout changé. Qui que je sois, où que je sois, quel que soit la personne avec qui je vis, je ne pourrai jamais me soustraire à la répétition des jours et des nuits, et cette dimension la plus ordinaire de mon existence m'est insupportable, au point que toute ma vie est organisée de manière à la fuir, soit en cherchant l'extraordinaire, soit, de manière plus sournoise, en la recouvrant du masque du quotidien. » Le thème de la vie ordinaire a rarement été étudié dans le champ de la philosophie en France et c'est ce qui fait l'intérêt et l'originalité de ce projet qui emprunte la forme du récit pour se déployer.

    A écouter : Adèle Van Reeth : "La vie ordinaire est une vie de faux culs" RTBF

    Journal d'un amour perdu - Eric-Emmanuel Schmitt

    « Maman est morte ce matin et c'est la première fois qu'elle me fait de la peine. »

    Pendant deux ans, Eric-Emmanuel Schmitt tente d'apprivoiser l'inacceptable : la disparition de la femme qui l'a mis au monde. Ces pages racontent son « devoir de bonheur » : une longue lutte, acharnée et difficile, contre le chagrin. Demeurer inconsolable trahirait sa mère, tant cette femme lumineuse et tendre lui a donné le goût de la vie, la passion des arts, le sens de l'humour, le culte de la joie.

    Ce texte explore le présent d'une détresse tout autant que le passé d'un bonheur, tandis que s'élabore la recomposition d'un homme mûr qui n'est plus « l'enfant de personne ». Éric-Emmanuel Schmitt atteint ici, comme dans La nuit de feu, à l'universel à force de vérité personnelle et intime dans le deuil d'un amour. Il parvient à transformer une expérience de la mort en une splendide leçon de vie.

    Les dames du mardi - Jean Siccardi

    L’honneur… telle est la raison d’être de Victor Cousin, comte de Salèse.
    A Cannes, il promène sa haute stature avec l’aura d’un aventurier moderne. Comme d’autres notables, il se rend le mardi soir dans une « maison » tenue par la respectable Juliette. Mais il est déjà sous le charme d’une jeune fille perdue qui va bouleverser sa vie.
    Des vies, il en a tant vécu… Né en 1908, Vittorio, enfant choyé d’un couple piémontais, a grandi dans les ruelles populaires du Vieux-Nice au sein d’une communauté immigrée solidaire. Bientôt orphelin, il va régner en chef incontesté dans plusieurs quartiers, rançonnant les riches au profit des déshérités. Jusqu’au jour où, sous la menace de bandes rivales, il doit fuir… Fuir Nice pour les montagnes.
    Mais comment survivre, seul, démuni, sans espoir de retour ?

    Entre 1908 et 1956, des ruelles populaires du Vieux-Nice et son arrière-pays à la croisette de Cannes, de la misère de ses jeunes années à la bonne fortune, vie et destin de Vittorio Lombardo, fils d’immigrés piémontais. Avec en filigrane une magnifique évocation de la Côte d’Azur, région aux multiples influences et contrastes.
     

    La Noël aux prunes - Jean ANGLADE

    En 1975, une nouvelle enthousiasme les réfugiés, dont Manuel fait partie : Franco est sur le point de mourir. Manuel retourne donc en Espagne après trente-huit ans d'errance. Son village est désert, en ruines. Il redevient professeur dans une école imprégnée de franquisme, mais ce pays n'est plus le sien. Ce n'est plus le pays « de sa jeunesse, de ses espérances, de ses combats ; ses études, ses travaux, ses amours, il les a rêvés ».  Il décide donc de revenir sur les flancs d’un volcan mort en Auvergne sur lequel il a bâti autrefois une maison de ses propres mains et ne se sent plus concerné que par sa vieillesse et sa solitude…

    À la demande d'un tiers - Mathilde Forget

    « La folie n’est pas donnée à tout le monde. Pourtant j’avais essayé de toutes mes forces. »

    C’est le genre de fille qui ne réussit jamais à pleurer quand on l’attend. Elle est obsédée par Bambi, ce personnage larmoyant qu’elle voudrait tant détester. Et elle éprouve une fascination immodérée pour les requins qu’elle va régulièrement observer à l’aquarium.
    Mais la narratrice et la fille avec qui elle veut vieillir ont rompu. Elle a aussi dû faire interner sa sœur Suzanne en hôpital psychiatrique. Définitivement atteinte du syndrome du cœur brisé, elle se décide à en savoir plus sur sa mère, qui s’est suicidée lorsqu’elle et Suzanne étaient encore enfants.
    Elle retourne sur les lieux, la plus haute tour du château touristique d’où sa mère s’est jetée. Elle interroge la famille, les psychiatres. Aucun d’eux ne porte le même diagnostic. Quant aux causes : « Ce n’est pas important de les savoir ces choses-là, vous ne pensez pas ? » Déçue, méfiante, elle finit par voler des pages du dossier médical qu’on a refusé de lui délivrer.
    Peu à peu, en convoquant tour à tour Blade Runner, la Bible ou l’enfance des tueurs en série, en rassemblant des lettres écrites par sa mère et en prenant le thé avec sa grand-mère, elle réussit à reconquérir quelques souvenirs oubliés.
    Mais ce ne sont que des bribes. Les traces d’une enquête où il n’y a que des indices, jamais de preuves.

    La voix singulière de Mathilde Forget réussit à faire surgir le rire d’un contexte sinistre et émeut par le moyen détourné de situations cocasses. Sur un ton à la fois acide et décalé, elle déboussole, amuse et ébranle le lecteur dans un même élan.

    Quand nos souvenirs viendront danser - Virginie Grimaldi

    "Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés.
    Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu'en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six: Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline.
    Quand le maire annonce qu'il va raser l'impasse - nos maisons, nos souvenirs, nos vies -, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre . Tous les coups sont permis: nous n'avons plus rien à perdre, et c'est plus excitant qu'une sieste devant Motus."
    À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline livre une magnifique histoire d'amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié.

    Jérusalem - Alan Moore

    « Si on demeure longtemps au même endroit, qu'on s'intéresse aux gens qui vivent là, à l'architecture, à l'histoire, aux interactions entre familles et voisins, on accède à un niveau de connaissance du lieu profond et passionnant. En regardant un microcosme sous tous les angles, on peut saisir les principes universels qui régissent l'humanité. Jérusalem est le récit de ce voyage vertical. » Alan Moore

    Et si une ville était la somme de toutes les villes qu’elle a été depuis sa fondation, avec en prime, errant parmi ses ruelles, cachés sous les porches de ses églises, ivres morts ou défoncés derrière ses bars, les spectres inquiets ayant pris part à sa chute et son déclin ? Il semblerait que toute une humanité déchue se soit donné rendez-vous dans le monumental roman d’Alan Moore, dont le titre – Jérusalem – devrait suffire à convaincre le lecteur qu’il a pour décor un Northampton plus grand et moins quotidien que celui où vit l’auteur.

    Alan Moore a conçu un récit-monde où le moindre geste, la moindre pensée, laissent une trace vivante, une empreinte mobile que chacun peut percevoir à mesure que les temps semblent se convulser. Il transforme la ville de Northampton en creuset originel, dans lequel il plonge les brûlants destins de ses nombreux personnages.

    Roman de la démesure et du cruellement humain, Jérusalem est une expérience chamanique au coeur de nos mémoires et de nos aspirations. Entre la gloire et la boue coule une voix protéiforme, celle du barde Moore, au plus haut de son art.

    Orgueil & Prejugés - texte intégral de Jane Austen, illustré par Margaux Motin

    Mrs Bennet Veut marier ses cinq filles. Un riche nouveau voisin est une occasion inespérée de faire au moins une belle union. Mr Darcy est un homme orgueilleux, presque méprisant, et Lizzie, la plus vive des filles Bennet le voit arriver avec un grand intérêt mêlé d’une terrible méfiance. Ces deux caractères forts vont se chercher, s’affronter et s’aimer pour devenir un des couples mythiques de la littérature anglaise.

    Premier tirage limité à 5000 exemplaires numérotés de 0 à 4000 pour les Amis de Tibert et de 4000 à 5000 pour les librairies. Epuisé. Second tirage limité 3000 exemplaires.

    12 illustrations pleine page et 20 croquis de Margaux Motin. Chaque page est ornée d'un décor illustré.

    Barbara, roman - Julie Bonnie

    « Ma mère écoutait Barbara, le dimanche matin, fenêtres grandes ouvertes, volume à fond. Depuis toute petite, je suis imprégnée de ses mots, de sa voix, de ses mélodies. En grandissant, ses paroles ont pris de nouveaux sens mais ne m'ont jamais quittée, jusqu'à ce que je devienne chanteuse, jusqu'à ce que j'écrive mes propres chansons.Dans ce roman, inspiré de ses débuts, je voulais percer le mystère de l'énergie exceptionnelle qui habitait Barbara, une alternance de néant sombre et d'explosion de lumière. Je voulais raconter sa quête, sa détermination malgré les failles, malgré les drames.Je me suis immergée dans ce personnage que j'admire profondément, pour la comprendre, lui rendre hommage.J'ai joué avec la réalité, sa biographie, ce qui a été dit, ce qu'elle-même a dit dans ses mémoires, et la fiction, la place que Barbara prenait dans mon imagination. Je l'ai mise en scène, j'ai inventé, afin de me trouver au plus près d'elle, de transformer cette partie de sa vie en roman.Barbara est née Monique Serf. La chanteuse illustre est une création, une extension d'elle-même. Pendant des années, elle s'est cherchée, elle a tourné autour de son personnage. Pendant des années, la vie l'a propulsée sur scène, jusqu'à ne lui laisser aucun choix.De l'enfant juive cachée pendant la guerre à la création de la chanson Nantes, comment est-elle devenue Barbara ?»
    Julie Bonnie raconte comment Monique, enfant pauvre, petite juive fuyant la barbarie nazie, fille victime d'inceste, adolescente détestant son corps, pianiste empêchée, devint l'immense Barbara. Un regard sensible sur les années d'errance, l'apprentissage de son art, la quête de soi. 

    A venir ...

    Pour un instant d'éternité - Gilles Legardinier

    Vincent sait mieux que personne ce qu’est un secret. Spécialiste des passages dérobés, c’est à lui que les riches et les puissants font discrètement appel pour dissimuler leurs trésors ou s’aménager des issues indétectables.
    Alors que Paris célèbre l’Exposition universelle et sa phénoménale tour Eiffel, Vincent et son équipe deviennent soudain la cible de tentatives d’assassinat. La mort rôde désormais autour d’eux.
    Un de leurs clients cherche-t-il à effacer ce qu’ils savent de lui ? Sont-ils traqués par des pouvoirs occultes ? Quelle est cette ombre qui peut les frapper n’importe où, n’importe quand ?
    Dans une époque bouleversée, confronté à des mystères surgis d’un autre temps, Vincent va tout faire pour déjouer la menace et sauver les siens. Ce qu’il s’apprête à découvrir va faire voler en éclats tout ce qu’il croyait savoir du monde…

    Mute - Pascale Clark

    En quittant la radio après des années d’antenne, Pascale Clark est déstabilisée par cette extinction de voix. C’est à ce moment troublé de sa vie que sa mère tombe, devient dépendante et perd l’usage de la parole. Plongée dans un monde où deux silences se font face dans une époque bruyante, Pascale Clark remonte le fil des années et retrace l’histoire croisée de cette mère et de sa fille, fragiles en même temps, continuant d’échanger autrement. C’est ce récit en stéréo qu’elle nous livre avec Mute.

    Briser en nous la mer gelée - Erik Orsenna

    «Voici l’histoire d’un amour fou.
    Et voici une lettre, une longue lettre envoyée à Madame la Juge, Vice-Présidente aux affaires familiales.
    En nous divorçant, Suzanne et moi, le 10 octobre 2011, elle a soupiré : "Dommage, je sentais beaucoup d’amour en vous."
    Comme elle avait raison!
    Mais pour nous retrouver, pour briser en nous la mer gelée, il nous aura fallu voyager.
    Loin en nous-mêmes, pour apprendre à ne plus trembler.
    Et loin sur la planète, jusqu’au Grand Nord, vers des territoires d’espions d’autant plus invisibles que vêtus de blanc, dans la patrie des vieux chercheurs d’or et des trésors perdus, refuge des loutres de mer, des libraires slavophiles et des isbas oubliées.
    Le saviez-vous ? Tout est Géographie.
    Qu’est-ce qu’un détroit, par exemple le détroit de Béring ? Un bras de mer resserré entre deux continents.
    À l’image exacte de l’amour.
    Et c’est là, entre deux îles, l’une américaine et l’autre russe, c’est là que court la ligne de changement de date.

    Voir la lumière - T.C Boyle

    Arrivée aux Etats-Unis dans les années 1960, la molécule qui sert de base au LSD est exploitée à Harvard. Fitz, étudiant, est fasciné par les expériences menées par son directeur de thèse, Timothy Leary, sur cette substance hallucinogène. Une communauté se réunit autour de ce projet mais peu à peu le psychotrope, utilisé comme drogue, fait des ravages dans la vie de Fitz et de sa femme, Joanie.

    Le pays des autres, Volume 1, la guerre, la guerre, la guerre -   Leïla Slimani

    Après la Libération, Mathilde, une jeune Alsacienne, et Amine Belhaj, un Marocain ancien combattant dans l'armée française, s'installent à Meknès. Dans cette ville où le système de ségrégation coloniale s'applique rigoureusement, le couple doit se battre pour faire sa place, entre sacrifices, humiliations et racisme. Une histoire inspirée par la grand-mère de l'auteure qui se clôt en 1956

    Vania, Vassia et la fille de Vassia - Macha Méril

    Vania, Vassia et Sonia, la fille de Vassia, les trois personnages de ce flamboyant roman, sont en quête d’un avenir qui les réconcilie avec leur passé de Cosaques. Cependant chacun lit cet avenir sous un angle différent: s’intégrer en France avec un impeccable parcours, rester russe tout en défendant la République française, reprendre coûte que coûte le combat contre Staline, quitte à se ranger du côté des nazis…

    Vie de Gérard Fulmard - Jean Echnoz

    La carrière de Gérard Fulmard n’a pas assez retenu l’attention du public. Peut-être était-il temps qu’on en dresse les grandes lignes.
    Après des expériences diverses et peu couronnées de succès, Fulmard s’est retrouvé enrôlé au titre d’homme de main dans un parti politique mineur où s’aiguisent, comme partout, les complots et les passions.
    Autant dire qu’il a mis les pieds dans un drame. Et croire, comme il l’a fait, qu’il est tombé là par hasard, c’est oublier que le hasard est souvent l’ignorance des causes.

    Jeux dangereux - Danièle Steel 

    Peu importe les risques. Elle fera tout pour révéler la vérité.

    Grand reporter pour la télévision, Alix Phillips n'hésite pas à braver les dangers dans l'exercice de son métier, qui lui fait parcourir le monde. Veuve depuis de nombreuses années, elle a élevé seule sa fille, Faye, qui vient d'entrer à l'université. La journaliste se voit alors confier une affaire explosive, qui risque de bouleverser de nombreuses vies et en premier lieu la sienne : elle doit enquêter sur d'accablantes allégations impliquant le vice-président des États-Unis, Tony Clark.
    Au côté de son caméraman, Ben Chapman, ancien membre des forces spéciales de la Navy, Alix s'intéresse d'abord à l'épouse d'un sénateur assassiné, proche de Clark, qui pourrait détenir d'encombrants secrets. Mais lorsque les fédéraux s'en mêlent et que les menaces à son encontre se précisent, la reporter comprend qu'elle a mis le pied en terrain miné et joue là le jeu le plus dangereux de sa carrière...

    Louise des ombrages - Yves Viollier

    Le père et la fille se tenaient par la main, les yeux fermés. On aurait dit qu'ils dormaient.
    " On les a trouvés ainsi que je le raconte dans leur maison des Ombrages. C'était après la Grande Guerre, au Gué-des-Marais. En ce temps-là, on ne pardonnait pas le suicide. Alors, le père et la fille !
    Louise, jeune artiste-peintre au talent précoce, exposait déjà dans les salons en compagnie des plus grands. Elle avait un bel avenir. La loi du silence a pesé sur le village. Des bruits ont couru sans que le mystère soit élucidé.
    Je suis allé tourner dans ce pays d'eau et de ciel aux couleurs changeantes qu'on appelle Venise verte. J'ai lu les journaux de l'époque et recherché des tableaux de celle qui m'a inspiré cette histoire, et que j'ai prénommée Louise. J'ai visité sa maison que j'ai baptisée Les Ombrages. Et j'ai essayé de remonter par le roman les chemins d'un destin qui les a décidés à se prendre par la main. Pour qu'ils revivent. Et que nous apprenions à les connaître. Afin, peut-être, que nous les aimions. "
     

    Au soleil redouté - Michel Bussi

    Le nouveau roman de Michel Bussi : un huis clos à ciel ouvert, orchestré de main de maître.

    Au cœur des Marquises, l'archipel le plus isolé du monde, où planent les âmes de Brel et de Gauguin, cinq lectrices participent à un atelier d'écriture animé par un célèbre auteur de best-sellers.
    Le rêve de leur vie serait-il, pour chacune d'elles, à portée de main ?
    Au plus profond de la forêt tropicale,
    d'étranges statues veillent, l'ombre d'un tatoueur rôde.
    Et plein soleil dans les eaux bleues du Pacifique,
    une disparition transforme le séjour en jeu... meurtrier ?
    Enfer ou paradis ? Hiva Oa devient le théâtre de tous les soupçons, de toutes les manipulations, où chacun peut mentir... et mourir.
    Yann, flic déboussolé, et Maïma, ado futée, trouveront-ils lequel des hôtes de la pension Au soleil redouté... est venu pour tuer ?

    En secret - Mary Higgins Clark

    Il suffit d'un mystérieux email adressé à la journaliste d'investigation Gina Kane pour l'alerter sur les méthodes de REL, une célèbre chaîne d'info. L'auteure du message dénonce le harcèlement sexuel dont elle a été victime et prétend ne pas être la seule. Mais après ce message, plus rien... Et pour cause : celle qui signait C. Ryan est morte dans un accident de jet-ski. Lorsqu'une autre femme, victime du présentateur vedette de REL, se suicide, Gina, soupçonnant un meurtre, comprend qu'elle a mis le doigt dans un engrenage. Et que la chaîne est prête à tout pour protéger la réputation d'un prédateur. Seule face à véritable une machine de guerre, Gina Kane n'a qu'une arme : la vérité.
    Un suspense coup de poing de Mary Higgins Clark.

    La Deuxième femme - Louise Mey

    Sandrine ne s'aime pas. Elle trouve son corps trop gros, son visage trop fade. Timide, mal à l'aise, elle bafouille quand on hausse la voix, reste muette durant les déjeuners entre collègues.
    Mais plus rien de cela ne compte le jour où elle rencontre son homme, et qu’il lui fait une place. Une place dans sa maison, auprès de son fils, sa maison où il manque une femme. La première. Elle a disparu, elle est présumée morte, et Sandrine, discrète, aimante, reconnaissante, se glisse dans cette absence, fait de son mieux pour redonner le sourire au mari endeuillé et au petit Mathias.
    Mais ce n'est pas son fils, ce n'est pas son homme, la première femme était là avant, la première femme était là d'abord. Et le jour où elle réapparaît, vivante, le monde de Sandrine s’écroule.

    Les Fantômes de Reykjavik - Arnaldur Indriðason

    Danni a disparu, elle se droguait, ses grands-parents font appel à Konrad, un policier à la retraite. Une fillette retrouvée noyée dans le lac du centre de Reykjavik en 1947 hante les rêves d’une des amies de l’ex-policier.
    Comment la police a-t-elle mené ces enquêtes ? À des années de distance les mêmes erreurs semblent se répéter. Konrad, solide, têtu, coléreux et rompu par son enfance auprès de son père à toutes les ruses des voyous, n’hésite pas à bousculer les conformismes. Il sait aussi écouter les fantômes.

    Dans une construction particulièrement brillante, Indridason crée un suspense et des attentes sur des plans différents et surprenants. Il captive le lecteur et le tient en haleine avec brio. Il est ici question d’espoirs déçus et d’enfants que personne ne protège.

  • Littérature jeunese

    Lionel veut pas prêter - Eric Veillé

    Lionel a un copain, mais aujourd'hui ce n'est plus son copain. Parce qu'il veut le bouclier. Et Lionel n'est pas prêteur. Alors, c'est la bagarre. Quand il se met à pleuvoir, Lionel veut bien cette fois prêter les boules de terre à se lancer dans la figure. Jouer à deux, c'est quand même mieux. Une série tout-carton qui aborde des thématiques propres à la petite enfance, tout en y mêlant une bonne dose d'humour. Le petit lion prend le contre-pied des héros sages, pour faire rire les plus petits et leurs parents.

    Un amour de petite soeur - Pauline Martin (Illustration) Astrid Desbordes (Auteur)

    « Un jour, mes parents m'ont dit que j'allais avoir une petite soeur.
    C'est drôle, je ne me souvenais pas leur avoir demandé. »
    C'est Archibald qui nous fait cet aveu en introduction du nouvel album de Pauline Martin et Astrid Desbordes, qui reprennent ici le personnage de Mon Amour dans le rôle d'un grand frère curieux mais dubitatif face à l'arrivée d'une petite soeur avec laquelle il va désormais devoir compter.
    Au fil des pages, la petite soeur grandit, trouve sa place dans les jeux, dans le coeur, mais aussi dans les inquiétudes d'un grand frère parfois jaloux, souvent tendre et finalement très fier de ce rôle nouveau. Car, nous dit Archibald, « ce que je préfère avec ma petite soeur, c'est être son grand frère ».
    Astrid Desbordes nous surprend une nouvelle fois par la subtilité et l'humour de son propos, remarquablement soutenu par les illustrations de Pauline Martin.

    Dans l'océan il y a Poisson - Céline Lamour-Crochet

    Imagimots est une collection d'albums de mots-images (calligrammes) éveillant les petits, les initiant à la lecture et les sensibilisant à l'écologie grâce à de belles histoires colorées sur la vie des animaux

    Un jour, j'irai dans l'espace... - David Litchfield

    Lucie rêve de partir sur une autre planète ! Mais le bonheur n’est peut-êtrepas si loin. Dès 5 ans.

    Le buveur de pluie - Boubacar Diallo

    Voilà un album aux couleurs de l'Afrique qui emmènera le lecteur, le temps d'un conte, dans un ailleurs visuel de toute beauté. La compagnie Créative et les éditions guinéennes Ganndal se sont associées pour la réalisation de cet ouvrage qui nous conte l'apparition des deux saisons, la saison des pluies et la saison sèche, en Afrique. Dans le ciel, Pluie et Eclair, deux familles, s'opposent suite à la chute d'une des filles d'Eclair. Et sur terre, ce sont les hommes qui en paient les frais lorsqu'en juge, il tente de régler le conflit. Après les flammes, les inondations, et peu de choses résistent à ces forces naturelles: les cases, les arbres, les animaux et les champs sont détruites. Les hommes prient alors Arc-en-ciel de venir à leur secours. En maître, le buveur d'eau ordonnance et calme les divinités. Naissent alors deux périodes, celle de la saison sèche où le soleil règne en maître et celle des pluies où Pluie et Eclair se disputent le temps d'une saison. L'auteur, Boubacar Diallo, vient du Burkina-Faso, l'illustratrice, Véronique Vernette, y passe aussi une partie de son temps. Et les dessins en témoignent. L'illustratrice nous offre ici des paysages et des villages africains aux couleurs chatoyantes et vives vus du dessus, où sur le toit du monde vivent les divinités. Un conte rythmé et brillamment illustré.

    Une photo de vacances - Jo WITEK

    Chez les Manzatti, on n’est pas riches mais la virée estivale loin de la cité, c’est sacré ! Cette année, direction le Sud. Dans le vieux monospace, Eugénie, coincée entre sa toute petite sœur Juliette et sa sœur adolescente Adèle, elle-même accompagnée de sa meilleure copine, a du mal à trouver sa place. Ni grande, ni petite, elle est celle du milieu... L’été de ses dix ans, elle le vit dans un drôle d’état entre joie et tristesse, bonheur des randonnées en vélo ou en canoé, plaisir des jeux de l’enfance et amertume de perdre Adèle qui la snobe et ne pense qu’aux garçons. Des émotions changeantes tandis qu’elle prend conscience de son corps et du regard des autres. L’amour la dégoûte et pourtant, voilà que son cœur s’emballe devant un jeune joueur de tambour aperçu dans la fanfare du 14 juillet. Qu’est-ce qui se passe cet été ? Tout est presque pareil que les autres années, et pourtant Eugénie ne se reconnaît plus. Un récit juste sur cette période toute en pointillés et en pudeur : la pré-puberté. Sous forme de chronique familiale tendre et humoristique, un roman aux couleurs de vacances à lire toute l'année.

    PRINCESSE MONONOKE. - Le livre du film - Hayao Miyazaki

    Ce livre comprend des dessins, des croquis et des images du film qui racontent l'histoire de Princesse Mononoké, un film d'animation conçu, écrit et réalisé par Hayao Miyazaki. Les dessins sont de Hayao Miyazaki assisté de cinq artistes : Jisan Yamamoto, Naoya Tanaka, Yoji Takee, Satoshi Kuroda et Kazuo Oga. Ce livre contient également des story-boards et des dessins de Hayao Miyazaki ainsi que des croquis de Masashi Ando. Le Studio Ohibli n'a pas utilisé certaines des illustrations dans le film. Elles figurent néanmoins dans ce livre.

    Soixante secondes de papillon - Jean René - Dessins de Carine Sanson CD album

    Carl Norac est le plus grand poète belge d'aujourd'hui. Il a publié de nombreux livres et a reçu en 2009 le prix de la société des gens de Lettres. Jean-René a eu l'idée de leur apporter le charme de ses mélodies pour en faire des chansons. Et comme une pause entre deux univers, 5 femmes lisent un poème, auquel elles apportent la pétillance de leur voix.

    Pitt Ocha au pays des milles collines - Les Ogres de Barback - Livre CD

    L'ambition est d’illustrer la diversité musicale et plus largement culturelle qui peut exister au sein d’un même pays et dans le monde : les musiques et instruments traditionnels, les langues parlées et chantées mais éventuellement aussi un peu d’histoire. Les destinations suivantes ont, notamment, fait l’objet d’un séjour : Rwanda, Mali, Slovaquie, Birmanie, Arménie et Mongolie.
    Pour donner corps à cet objectif, les Ogres ont, à nouveau, invité nombre d’artistes. L’on retrouve ainsi à leurs côtés Gabriel Yacoub, Les Cowboys Fringants, Polo, Tiken Jah Fakoly & Madina N’Diaye, 17 Hippies, Patrick Bouffard & Anne-Lise Foy, Papiers d’Arménie, Traïo Romano, un collectif de femmes rwandaises [Benimpuhwe] ainsi que différentes chorales d’enfants qu’ils soient mongols, karens ou français [ayant parfois mené un travail en amont avec leurs enseignants].

    Et, bien évidemment, les Ogres ont également convié les ogrillons, leurs propres enfants, à la fête !
    Dans tous les cas, il s'agit de morceaux inédits, écrits et composés pour l'album.
    Les chansons sont suivies d’un conte [confié à Georges M’Boussi, comédien et conteur congolais], racontant une aventure de Pitt Ocha, qui, au fil de ses péripéties, se retrouve au Rwanda.

    Ecoutez : Bumbaïa

    Ouvre bien les yeux - Dana Monceau (Livre-jeu)

    Chercher l'intrus glissé dans les images, voilà un nouveau jeu à dévorer ! À l’enfant de deviner grâce aux indices, qui n'a pas sa place dans le tableau. Une page à la fin du livre donne des réponses et quelques informations en plus.

    Où est Charlie ? - Panique au musée ! - Martin HANDFORD (Livre -jeu)

    Un double défi signé Charlie !

    Accompagnez Charlie pour une incroyable visite au musée ! Chaque scène regorge de différences diaboliquement difficiles à repérer. Les fans de Charlie arriveront-ils à repérer les changements parmi les différentes expositions du musée ?
    Et, bien sûr, n’oubliez pas de chercher Charlie !

  • BD/Manga - Humour

    Je n'ai encore rien dit - François Morel

    L'air du temps façon François Morel, c'est une centaine de chroniques mordantes, salutaires, souvent assassines, toujours réjouissantes. Un ministère du Rire en France ? Des conseils pour lutter contre la gueule de bois ? Et pourquoi pas un hymne au camembert ? Chaque vendredi matin sur France Inter, François Morel récidive. Quelques minutes pour croquer l'époque dans ce qu'elle a de pire, et parfois de meilleur. Quelques minutes pour rire de tout, sans limites, et se consoler de la bêtise. Trait caractéristique des grands humoristes, Morel sait manier la plume aussi bien que le jeu. Ses chroniques sont une remarquable réussite d'écriture, d'humour et de poésie.

    Les trop Super - Meunier, Henri / Choux, Nathalie

    Faire régner la justice quand on est super-héros, c'est fastoche. Mais être super-héros quand on est un enfant, c'est une autre histoire. Sauver le monde entre la sortie de l'école et l'heure du bain, en se cachant des parents, ça n'a rien de fastoche!

    Algues vertes, l'histoire interdite - I. Léraud, P. Van Hove

    Cet album est une enquête solidement documentée qui fait intervenir lanceurs d'alerte, scientifiques, agriculteurs et politiques. Un véritable thriller dans lequel des échantillons disparaissent dans les laboratoires, des corps sont enterrés avant d'être autopsiés, alors qu’influences et pressions organisent un silence de plomb…

    Un fort album BD souple de 160 pages, dossier documentaire de 24 pages.

    Algues vertes : Inès Léraud raconte "l'histoire interdite" en BD

    Les couloirs aériens - Étienne Davodeau - Christophe Hermenier - Joub

    Cette année, Yvan a eu 50 ans. Plus jeune, il s’est souvent demandé ce qu’il serait à cet âge-là. Eh bien voilà, il y est.
    Cette année, il a perdu son boulot, sa mère, son père. Sa femme, Florence, bosse beaucoup, prend souvent l’avion et vit dans les décalages horaires. « Il y a de la distance et de l’attachement », dit Yvan. Et les enfants ont quitté le nid, normal. Alors, forcément, Yvan est un peu paumé.
    Il a quitté l’appartement parisien, et s’est réfugié dans le Jura, chez ses amis Thierry et Sandra. Avec ses fringues, ses bouquins, et autres objets divers. Toute une vie, ou presque, dans quelques cartons.

    Dans la neige, sous le ciel froid et bleu, Yvan marche, respire, semble revivre.


     

    Le chat du rabbin - Tome 9 : Le Chat du Rabbin - La Reine de Shabbat - Joann Sfar

    Une nouvelle aventure nostalgique, aux origines de la série iconique créée par Joann Sfar !

    A venir...

    Miss Charity - Charity en digne petite fille de la bonne société anglaise des années 1880, n'a d'autre choix que de se taire et rester invisible. Comme personne ne fait attention à elle, Charity se réfugie dans la nursery, au troisième étage de la maison, avec Tabitha, la bonne, et Blanche, sa préceptrice qui lui enseigne l'aquarelle. Pour ne pas mourir d'ennui ou même sombrer dans la folie, elle élève des souris, dresse un lapin, étudie des champignons au microscope, apprend Shakespeare par coeur et dessine inlassablement des corbeaux par temps de neige. Sa rencontre avec ses cousin et cousines ainsi que leur séduisant ami Kenneth Ashley va lui faire réaliser qu'à l'extérieur existe un vaste monde qui ne demande qu'à être exploré... Les plumes harmonieuses de Loïc Clément et d'Anne Montel révèlent une splendide version naturaliste du chef d'oeuvre de Marie-Aude Murail.

    Les Enfants de la Résistance - Dans un petit village de France occupé par l'armée allemande, trois enfants refusent de se soumettre à l'ennemi. Mais comment s'opposer à un si puissant adversaire quand on n'a que treize ans ?

    Les Vieux Fourneaux raconte les aventures de trois septuagénaires, amis depuis leur plus tendre enfance: Antoine, Emile et Pierrot. Chacun a suivi sa route, chacun a fait ses choix, chacun a fondé (ou pas) une famille. Séquelles, souvenirs, fragments de vies (presque) passées. Il reste pourtant à ces trois-là de belles choses à vivre, et une solide amitié chevillée au corps.

    Les suites ...

    On finit la série : La Guerre des Lulus

  • Documentaires

    Le capitalisme en 10 leçons - Michel HUSSON

    Petit cours illustré d’économie hétérodoxe

    La crise du capitalisme ne cesse de faire parler d’elle, mais qu’est-ce au juste que ce système économique ? A-t-il toujours existé ? Comment fonctionne-t-il ? En dix chapitres clairs et pédagogiques, Michel Husson propose un petit cours d’économie critique, résolument à contre-courant de l’idéologie dominante, destiné à mieux faire comprendre les rouages essentiels, mais aussi les contradictions structurelles d’un système économique qui gouverne nos vies et les rend invivables.
    Le « capital » ne se réduit pas à une masse d’argent ou à un parc de machines et d’usines. Il s’agit avant tout d’un rapport social fondé sur la propriété des moyens de production, qui tire son origine d’un vaste mouvement d’appropriation privée et de dépossession. Si ce système a engendré une progression historique de la productivité, c’est en généralisant les principes de la concurrence. Mais les conditions nécessaires à sa reproduction, incertaines et contradictoires, font qu’il porte en lui la crise comme la nuée porte l’orage.
    La voie consistant à le réguler et à l’encadrer est plus bouchée que jamais et il reprend sa liberté en faisant apparaître sa nature profonde, consistant à se perpétuer par la régression sociale. Au-delà du diagnostic, sa mise en cause en tant que système devient une question d’une actualité brûlante.

    Marx, mode d'emploi - Daniel BENSAÏD, CHARB

    Il y a plus de vingt ans, en pleine offensive néolibérale, le magazine Newsweek pouvait titrer, triomphalement : « Marx est mort ».
    Mais les spectres ont la peau dure. Aujourd’hui, Marx est de retour. En ces temps de crise fracassante du capitalisme et de grande débandade idéologique, on le redécouvre.
    Mais qui fut Marx ? Qu’a-t-il vraiment dit ? Ce petit ouvrage offre une introduction ludique à sa pensée, sa vie, son œuvre. Un panorama clair et souvent drôle qui associe bande dessinée et philosophie, humour et esprit de synthèse pour présenter dans toute son actualité la pensée du principal théoricien de l’anticapitalisme.
    Marx est resté célèbre pour son explication des contradictions et des crises du capitalisme. Pour la connaître, on suivra le roman policier du Capital : à la recherche de la valeur perdue, on retracera les mécanismes de l’accumulation du capital jusqu’à percer le secret du fétichisme de la marchandise.
    À la fois aide-mémoire, cours d’introduction et lecture récréative, Marx, mode d’emploi offre une petite trousse à outils pour la pensée et pour l’action.

    La force de la vulnerabilite - CASULA C C

    Dans ce livre, C. Casula propose un parcours pour se connecter à la résilience naturelle que chacun possède, au processus qui fait découvrir le pouvoir de transformer la vulnérabilité en force permettant de surmonter l'adversité. Car comme le dit Confucius, "notre plus grande gloire n'est pas de ne pas nous tromper mais de nous relever chaque fois que nous tombons". C'est de thérapie centrée sur la résilience dont il est ici question, domaine de prédilection de l'auteur, thérapeute ericksonienne et formatrice de renommée internationale. Ce parcours se décline le long de plusieurs axes ou aspects de notre identité, lieux potentiels de vulnérabilité et de force dans l'histoire de notre vie: identité corporelle, sociale, professionnelle, identité liée aux valeurs et identité secrète, celle de nos dissimulations et de nos secrets. L'approche présentée par l'auteur fait converger une sagesse de vie à mille facettes où chacun peut se retrouver et une vision systémique qui fortifie et responsabilise. Tant les lecteurs profanes que les psychologues et psychothérapeutes pourront affiner leurs propres perceptions à la lumière de quantité d'exemples tirész de la pratique thérapeutique de l'auteur, citations, métaphores, images poétiques et pauses de réflexion

    Choisir sa psychothérapie - Daniel Widlöcher

    De nombreuses formes de psychothérapie permettent aujourd’hui de mieux nous comprendre, d’agir sur un symptôme ou sur nos relations avec les autres. Elles ont chacune leur histoire, leurs buts, leurs méthodes, leurs applications. Comment s’y retrouver dans ce dédale ? Vers quelle approche se tourner ?
    - Ce guide répond aux grandes interrogations que chacun peut se poser : quelle différence y a-t-il entre la psychanalyse et la psychothérapie ? Qu’est-ce qu’une thérapie comportementale, une gestalt-thérapie ou une thérapie de groupe ? Une thérapie familiale peut-elle nous apprendre à mieux vivre avec nos proches ? - Ce livre apporte des éléments pratiques indispensables : qui sont les psychothérapeutes ? Ces traitements sont-ils évalués ? Combien de temps cela va-t-il durer ? Faut-il prendre des médicaments ? Pour que chacun puisse choisir en connaissance de cause ce qui lui convient

    Doser les écrans en famille - Comment reprendre le contrôle au quotidien - Isabelle Frenay (Auteur) Bernard Antoine (Auteur) Leslie Plée (Illustration)

    Le mode d'emploi pour prévenir l'addiction digitale chez vos enfants !

    Votre enfant est-il dépendant de son téléphone portable ? Avez-vous du mal à lui faire lâcher les écrans, y compris le soir, la nuit, en vacances, pendant les repas ou quand il s'agit de s'occuper ? Vous avez peut-être déjà fixé certaines règles et vous avez eu raison.

    Cet outil multifonctionnel (réveil, montre, appareil photo, agenda, téléphone etc..) nécessite une consommation encadrée si vous souhaitez que vos enfants et ados ne tombent pas dans le piège de l'hyperconnection et de l'accélérite compulsive.

    Des études scientifiques récentes et une communauté de pédiatres alertent sur une utilisation excessive chez les enfants et les ados. Dans certains cas, elle peut endommager avant 4 ans, le développement du cerveau de l'enfant (TDAH, déficit attentionnel, trouble du spectre autistique (TSA), anxiété etc..), sa santé physique et mentale et plus globalement la qualité des relations sociales et familiales.

    Pour éviter l'escalade de l'addiction digitale le plus tôt possible, découvrez toutes les clés de prévention et des stratégies destinées aux parents, aux enseignants et aux acteurs de la petite enfance.

    Grâce à des prises de conscience, des changements de comportements au quotidien et avec une bonne dose de créativité, il est possible de retrouver un équilibre familial et d'éveiller le désir de l'enfant à d'autres activités.

    Les 200 films à voir avant d'être grand - De 9 à 12 ans - Philippe Besnier

    100 ans après Le Kid de Charlie Chaplin, la magie du cinéma opère encore, intacte. Au cinéma, à la télévision ou sur tablette, quoi de mieux pour distraire les enfants, éveiller leur curiosité et les passionner ?
    Difficile pourtant de s'y retrouver dans une offre pléthorique. À quel âge peut-on regarder Au revoir les enfants ou Jurassik Park sans être choqué ? Quel autre film choisir après avoir vu en boucle Le Livre de la jungle ou la Reine des Neiges ? Comment ne pas passer à côté d'un chef-d'ouvre ?

    Ce guide présente 200 films classés par thématiques : aventures, comédies, science fiction, chroniques d'enfance, super héros, animations, policiers, westerns, films du patrimoine, cape et d'épée, etc.
    Les films sont également triés selon l'âge idéal pour les voir -  9, 10, 11 ou 12 ans.

    Palettes, faites vos meubles - Aurélie Drouet (Auteur) Jérome Blin (Photographie)

    Si la palette de « manutention » inspire depuis longtemps les artistes, elle connaît depuis quelques années un nouvel essor dans le domaine de la décoration intérieure. Le recyclage de la palette en bois pour réaliser ses meubles s’inscrit dans la mouvance de « l’éco-concept ». Elle devient alors une matière première de choix pour tous ceux qui souhaitent dépenser peu, bricoler facilement et personnaliser de manière originale leur intérieur. Cet ouvrage présente 20 créations chics et originales sous forme de pas à pas photos, accompagnés de plans et de conseils techniques pour une faisabilité optimale. Nul besoin d’être un bricoleur chevronné pour réaliser soi-même un lit d’enfant, une table basse ou une chaise longue pour le jardin. À vous la possibilité de fabriquer vos propres meubles en un tour de main !

    Tout faire soi-même - Raphaële Vidaling

    Produits d'entretien, cosmétiques, objets du quotidien : tout faire soi-même c'est possible !
    Faire soi-même sa baguette, son fromage, son dentifrice, son poêle à bois, son gin, ses tablettes de lave-vaisselle ou sa coque de téléphone, c'est possible ? Même quand on n'est pas superbricoleur ni superéquipé ? Oui. C'est même assez facile. Et économique.

    120 réalisations expliquées
    De la moutarde à la cheminée, en passant par le savon,
    le chewing-gum, le gel anti-poux ou la mezzanine.
    Y compris des projets de rêve auxquels vous n'auriez pas pensé,
    comme une hutte de sudation amérindienne
    ou une baignoire d'extérieur chauffée au feu de bois.

    Du rêve à la réalité, un seul mot d'ordre :
    YAPLUKA !

    Dans l'objectif de JR - JR, Sarah Mattera et Julie R. Pugeat

    Le projet 28 Millimètres pour les 11-15 ans

    Un beau livre pour les adolescents sur une figure majeure de l'art d'aujourd'hui + Un carnet Do it yourself pour prolonger la découverte et s'initier à la création

    D’une cité de la région parisienne au mur de séparation entre Israéliens et Palestiniens, du Brésil au Cambodge en passant par le Kenya et l’Inde, JR a utilisé son objectif 28 mm pour photographier de près les hommes et les femmes qu’il a rencontrés. Il a ensuite imprimé ces portraits en grand format et les a collés dans la plus grande galerie du monde : la rue.

    Dans cet ouvrage, JR propose aux adolescents de le suivre dans ses voyages et de mieux comprendre son travail. Les lecteurs découvriront ainsi ce qui le pousse à réaliser ses incroyables projets artistiques, ils rencontreront avec lui des citoyens du monde entier, ils découvriront comment sont réalisées des oeuvres à très grande échelle… Une totale immersion dans l’univers de JR !

    Enfin, les adolescents trouveront à la fin de leur livre un carnet Do it yourself pour à leur tour photographier, découper, coller et créer !

    Bon voyage dans l’objectif de JR !

    Noms d'oiseaux ! - Isabelle Simler

    Deux moineaux se battent pour une branche. Ils s'invectivent avec des noms d'oiseaux et chaque volatile cité apparaît comme par magie et se pose à son tour sur la branche. En retournant l'album, le même processus d'enclenche, mais avec des noms d'oiseaux amoureux.

    L'arboretum : voyage au pays des arbres - Nancy Guilbert

    Un enfant se perd dans une forêt qui renferme un trésor : les mille essences d’arbres qui la peuplent, toutes si différentes et si extraordinaires que l’enfant va vouloir les découvrir et en emporter un souvenir avec lui. Ce sera son trésor !

    L’ouvrage est composé d’une histoire qui alterne avec l’herbier que constitue l’enfant au fur et à mesure de sa promenade. Une découverte de la nature par les yeux et le geste. Une aventure unique !

    A venir...

    Internet et les réseaux sociaux pour les nullissimes : + de 100 tâches essentielles ! -  Paul Durand Degranges

    Présentation des notions de base pour découvrir l'outil numérique, utiliser Internet et les réseaux sociaux

    25 défis pour coder avec Scratch 3 pour les kids - Morad AttikRabah Attik

    Apprends à programmer en entrant dans le monde magique de Scratch 3 et relève ces 25 défis de difficulté croissante, classés en défis simples et avancés. Découvre comment créer un arrière-plan, dessiner un émoji, animer une lettre, faire parler un personnage, et plein d'autres actions encore.

    Pour t'aider à réaliser ces petits exercices, flashe leur QR code qui te renverra sur une vidéo explicative, et télécharge leur solution sur www.evolukid.com/defis-scratch3. Une fois passé (brillamment) cette étape, tu seras prêt pour créer ton propre jeu vidéo, comme te l'expliquera la dernière partie du livre. À toi de jouer !

    Pour les enfants (dès 8 ans), parents, enseignants, associations...

    Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux - Patrick Pelloux

    Les derniers jours des grands hommes

    À travers vingt et une chroniques entièrement inédites, Patrick Pelloux renfile sa blouse de carabin-chercheur passionné d’histoire et nous invite à une nouvelle promenade au chevet des grands hommes. Une promenade médicale, littéraire, politique, sociale, artistique… et un voyage plein de surprises. Jugez plutôt : on y croise un prophète (Mahomet), bien entendu des rois et des reines (dont François Ier et Marie-Antoinette), des poètes et des peintres (Verlaine, Van Gogh, Frida Kahlo), des musiciens (Claude Debussy, Billie Holiday), le cinéaste Pier Paolo Pasolini, Napoléon et Jean Jaurès, le grand chef indien Sitting Bull… Sans oublier un bel hommage à Charb, l’Ami. Mélange d’empathie et de franc-parler, la plume aiguisée de Patrick Pelloux nous entraîne au gré des époques, des thèmes, des personnages, avec toujours le même plaisir d’apprendre en se distrayant."

Auteurs

  • Luis Sepulveda : 4 octobre 1949 /16 avril 2020

    « Raconter, c’est résister »

    Hommage d'Anne Marie Métailié à Luis Sepúlveda :

    "Luis Sepúlveda a succombé au Covid-19. L’auteur du "Vieux qui lisait des romans d’amour", son premier roman, avait été découvert en 1992 par les libraires français qui en avaient fait un succès tel qu’il avait été immédiatement traduit dans 52 pays. Puis il y avait eu "L’Histoire de la Mouette et du Chat qui lui apprit à voler", un autre très grand succès. Et 20 autres romans et essais.

    Luis Sepúlveda était un formidable conteur d’histoires. Un écrivain majeur. Sa vie aventureuse dans l’Amérique latine des dictatures avait forgé son regard politique. Militant écologiste, il a su transmettre ses convictions à travers des œuvres inoubliables qui l’ont fait connaitre et aimer dans le monde entier.

    J’avais rencontré Luis Sepúlveda, alors inconnu, en avril 1992 et au long de ces 28 années de voyages, de galères et de succès, nous avons été des amis fraternels. De vrais amis."

    Anne Marie Métailié

    Histoires d'ici et d'ailleurs (Ad)

    En 1990, Sepúlveda revient au Chili après la chute de la dictature, il emporte une photo représentant un groupe de cinq enfants d’une banlieue ouvrière. Avec la photographe qui l’avait prise dans les années 70, il entreprend de reconstituer le groupe pour refaire la même photo. Ils retrouvent ceux qui sont maintenant devenus des jeunes gens mais l’un d’eux manque, il a disparu. A partir de l’histoire de cet enfant, Sepúlveda raconte l’histoire du Chili après 17 ans de dictature.

    Vingt-deux histoires, chroniques toujours ironiques et tendres, parfois féroces, aussi, nous transportent à travers le monde, de l’Amérique latine à l’Europe, ici et ailleurs, à travers des situations différentes, des milieux différents, mais les mots de l’auteur nous ramènent toujours sur le même territoire littéraire, celui des vaincus qui refusent d’accepter la défaite. Un territoire que tous les lecteurs de Luis Sepúlveda connaissent et où ils retrouveront quelques-uns des meilleurs moments de son œuvre littéraire et de son inimitable force narrative, de son talent pour transformer observations et anecdotes en histoires fascinantes.

    Le Monde du bout du monde (Ad)

    "Soudain Petit Pedro m'empoigna par une épaule en me montrant un corps volumineux qui émergeait à tribord et, pour la première fois de ma vie, j'assistai aux sauts d'une baleine Chaudron. Le cétacé stoppait net ses six mètres en l'air, plongeait à tribord, et réapparaissait à bâbord quelques minutes plus tard pour recommencer sa gymnastique prodigieuse. La baleine nous escorta deux heures durant, jusqu'au moment où nous arrivâmes sur les lieux de la bataille, comme disait le capitaine Nilssen."

    Pendant ses vacances, un jeune garçon se fait engager comme mousse sur un bateau qui chasse la baleine dans le détroit de Magellan. Vingt ans après, devenu journaliste, il retourne en Patagonie pour enquéter sur l'êtrange naufrage d'un baleinier industriel japonais et lutter pour sauver les baleines en danger. Il nous fait rencontrer des personnages simples et hors du commun, parmi les récifs du cap Horn, sur une mer hantêe par les légendes des pirates et des indiens disparus, à la recherche des baleines redevenues mythiques.

    Les Roses d'Atacama (Ad)

    Qu’est-ce qui rapproche un pirate de la mer du Nord, mort il y a 600 ans, un militant qui attend le 31 mars l’éclosion des roses d’Atacama, un instituteur exilé qui rêve de son école et s’éveille avec de la craie sur les doigts, un Italien arrivé au Chili par erreur, marié par erreur, heureux à cause d’une autre énorme erreur et qui revendique le droit de se tromper, un Bengali qui aime les bateaux et les amène au chantier où ils seront détruits en leur racontant les beautés des mers qu’ils ont sillonnées? Peut-être cette frontière fragile qui sépare les héros de l’Histoire des inconnus dont les noms resteront dans l’ombre. Leurs pas se croisent dans les pages de ce livre. Voici, riche d’une humanité palpable, dans un style direct et incisif, toutes ces vies recueillies par un voyageur exceptionnel, capable de transformer la tendresse des hommes en littérature.

    Histoire d'un chien mapuche (E)

    Le chien, prisonnier, affamé, guide la bande d’hommes lancée à la poursuite d’un Indien blessé dans la forêt d’Araucanie. Il sait sentir la peur et la colère dans l’odeur de ces hommes décidés à tuer. Mais il a aussi retrouvé dans la piste du fugitif l’odeur d’Aukamañ, son frère-homme, le compagnon auprès duquel il a grandi dans le village mapuche où l’a déposé le jaguar qui lui a sauvé la vie.

    Dans la forêt, il retrouve les odeurs de tout ce qu’il a perdu, le bois sec, le miel, le lait qu’il a partagé avec le petit garçon, la laine que cardait le vieux chef qui racontait si bien les histoires et lui a donné son nom : Afmau, Loyal.

    Le chien a vieilli mais il n’a pas oublié ce que lui ont appris les Indiens Mapuches : le respect de la nature et de toutes ses créatures. Il va tenter de sauver son frère-homme, de lui prouver sa fidélité, sa loyauté aux liens d’amitié que le temps ne peut défaire.

    Avec son incomparable talent de conteur, Luis Sepúlveda célèbre la fidélité à l’amitié et le monde des Mapuches et leurs liens avec la nature.

    Histoire d'un escargot qui découvrit l'importance de la lenteur (E)

    Les escargots qui habitent le Pays de la Dent-de-Lion sous l’acanthe touffue mènent une vie paisible, lente et silencieuse ; ils sont à l’abri des animaux et entre eux s’appellent simplement « escargots ». L’un d’eux pourtant trouve injuste de n’avoir pas de nom et voudrait surtout connaître les raisons de la lenteur. Contre l’avis de tous il entreprend un voyage qui lui fera rencontrer un hibou mélancolique, une tortue pleine de sagesse, des fourmis très organisées.

    Dans ce voyage il comprendra la valeur de la mémoire et la vraie nature du courage, il pourra ainsi sauver la vie de ses camarades lors d’une aventure héroïque.

    Ce nouveau personnage inoubliable rejoint la galerie des fables de Luis Sepúlveda.

    Une belle histoire pour redécouvrir le sens perdu du temps.

    Histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler (E)

    Zorbas le chat a promis à la mouette qui est venue mourir sur son balcon de couver son dernier oeuf, de protéger le poussin et de lui apprendre à voler. À travers leurs aventures, on découvre la solidarité, la tendresse, la nature et la poésie.

    A retrouver en VOD sur Bibenligne ou Biblio.Gironde :

  • Michel Houellebecq 

    «  en un peu pire... »

    Lettres d'intérieur (France Inter)

    La Possibilité d'une île

    Qui, parmi vous, mérite la vie éternelle?

    "Roman d'anticipation autant que de mise en garde. La possibilité d'une île est aussi une réflexion sur la puissance de l'amour. Vite vient l'envie de comparer sa propre lecture à celle des autres. S'il est des livres que l'on a envie de garder pour soi, il n'en est décidément rien avec ceux de Houellebecq, comme s'ils offraient, à chaque fois, la possibilité d'une confrontation", Franck Nouchi - Le Monde. "Ce roman vous ébranle profondément. C'est la force visionnaire d'un Aldous Huxley et la cruauté d'un Evelyn Waugh. Un taureau enragé dans le magasin de porcelaine de la fiction contemporaine", David Coward - Times Literory Supplement. "Michel Houellebecq fait là du grand art tant son écriture est honnête, précise, crue et vraie. Au-delà des thèses sur la fin des religions ou le rêve d'un Homme Nouveau, il s'agit surtout d'un livre sur la peur"

    La carte et le territoire

    Si Jed Martin, le personnage principal de ce roman, devait vous en raconter l'histoire, il commencerait peut-être par vous parler d'une panne de chauffe-eau, un certain 15 décembre. Ou de son père, architecte connu et engagé, avec qui il passa seul de nombreux réveillons de Noël.

    Il évoquerait certainement Olga, une très jolie Russe rencontrée au début de sa carrière, lors d'une première exposition de son travail photographique à partir de cartes routières Michelin. C'était avant que le succès mondial n'arrive avec la série des « métiers », ces portraits de personnalités de tous milieux (dont l'écrivain Michel Houellebecq), saisis dans l'exercice de leur profession.

    Il devrait dire aussi comment il aida le commissaire Jasselin à élucider une atroce affaire criminelle, dont la terrifiante mise en scène marqua durablement les équipes de police.

    Sur la fin de sa vie il accédera à une certaine sérénité, et n'émettra plus que des murmures.

    L'art, l'argent, l'amour, le rapport au père, la mort, le travail, la France devenue un paradis touristique sont quelques-uns des thèmes de ce roman, résolument classique et ouvertement moderne.

    Plateforme (adaptation BD)

    Michel est un employé du ministère de la Culture. Il vit simplement, au rythme des feuilletons et des jeux télé, des peep shows au sortir du boulot, des purées Mousseline dégluties machinalement…

    A la mort de son père, "un vieux con", il se décide pour un séjour en Thaïlande, en "voyage organisé" sous la houlette de Nouvelles Frontières.

    Accompagné par une galerie de "beaufs", armés du "Guide du routard", le narrateur visite les sites touristiques de Bangkok à Surat Thani, de Patong Beach à Koh Phi Phi, se livre au plaisir du body massage, quête les bars à putes, se lie avec Valérie. Ensemble, ils voyageront à Cuba, multipliant les expériences sexuelles, ici et là…

    Cinglant et drôle, rarement avare d'outrances (sexuelles), observateur attentif, sarcastique même, l'écrivain ne rate rien de son époque.

    Fable sur les voyages organisés, regard sur le tourisme sexuel et le "déploiement du monde", "Plateforme" aurait pu n'être qu'un exercice littéraire de dénonciation mise en scène par une sensibilité

    Soumission

    Dans une France assez proche de la nôtre, un homme s'engage dans la carrière universitaire. Peu motivé par l'enseignement, il s'attend à une vie ennuyeuse mais calme, protégée des grands drames historiques. Cependant les forces en jeu dans le pays ont fissuré le système politique jusqu'à provoquer son effondrement. Cette implosion sans soubresauts, sans vraie révolution, se développe comme un mauvais rêve.

    Le talent de l'auteur, sa force visionnaire nous entraînent sur un terrain ambigu et glissant ; son regard sur notre civilisation vieillissante fait coexister dans ce roman les intuitions poétiques, les effets comiques, une mélancolie fataliste. Ce livre est une saisissante fable politique et morale.

    Sérotonine

    « Mes croyances sont limitées, mais elles sont violentes. Je crois à la possibilité du royaume restreint. Je crois à l'amour » écrivait récemment Michel Houellebecq. Le narrateur de Sérotonine approuverait sans réserve. Son récit traverse une France qui piétine ses traditions, banalise ses villes, détruit ses campagnes au bord de la révolte. Il raconte sa vie d'ingénieur agronome, son amitié pour un aristocrate agriculteur (un inoubliable personnage de roman, son double inversé), l'échec des idéaux de leur jeunesse, l'espoir peut-être insensé de retrouver une femme perdue. Ce roman sur les ravages d'un monde sans bonté, sans solidarité, aux mutations devenues incontrôlables, est aussi un roman sur le remords et le regret.

    A retrouver en VOD sur Bibenligne ou Biblio.Gironde :

  • Olivier Adam

    "Allez. Je te laisse. Je retourne à mes doutes, à mes hésitations, à mes incompétences…"

    Lettres d'intérieur (France-Inter)

    Chanson de la ville silencieuse

    Je suis la fille du chanteur. La fille seule au fond des cafés, qui noircit des carnets, note ce qu'elle ressent pour savoir qu'elle ressent. La fille qui se perd dans les rues de Paris au petit matin. La fille qui baisse les yeux. Je suis la fille dont le père est parti dans la nuit. La fille dont le père a garé sa voiture le long du fleuve. La fille dont le père a été déclaré mort. Celle qui prend un avion sur la foi d'un cliché flou. Celle dans les rues de Lisbonne, sur les pentes de l'Alfama. Qui guette un musicien errant, une étoile dépouillée d'elle-même, un ermite qui aurait tout laissé derrière lui. La fille qui traverse les jardins, que les vivants bouleversent, que les mots des autres comblent, la fille qui ne veut pas disparaître. Qui peu à peu se délivre

    La tête sous l'eau

    Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l’air perdu. Il m’a pris dans ses bras et s’est mis à pleurer. Un court instant j’ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte.

    Puis il s’est écarté et j’ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir. Il a fini par balbutier : « On l’a retrouvée. Merde alors. On l’a retrouvée. C’en est fini de ce cauchemar. »

    Il se trompait. Ma sœur serait bientôt de retour parmi nous mais on n’en avait pas terminé.

    Les Lisières

    L'écrivain et scénariste Paul Steiner laisse ses enfants chez son ex-femme pour aller s'occuper de son père quelques semaines, le temps de l'hospitalisation de sa mère.

    De retour dans la ville de banlieue parisienne où il a grandi, il trouve un écho à sa sensation d'être à la marge de sa vie dans les récits d'anciens camarades de classe qu'il rencontre...

    Une partie de badminton

    Après une parenthèse parisienne qui n’a pas tenu ses promesses, Paul Lerner, dont les derniers livres se sont peu vendus, revient piteusement en Bretagne où il accepte un poste de journaliste pour l’hebdomadaire local. Mais les ennuis ne tardent pas à le rattraper. Tandis que ce littoral qu’il croyait bien connaître se révèle moins paisible qu’il n’en a l’air, Paul voit sa vie conjugale et familiale brutalement mise à l’épreuve. Il était pourtant prévenu : un jour ou l’autre on doit négocier avec la loi de l’emmerdement maximum. Reste à disputer la partie le plus élégamment possible.

    Ni vu ni connu (ado)

    Caché dans la chambre des parents de Thomas, Antoine attend qu'on le trouve. Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Thomas et tous les invités jouent à cache-cache. Sauf que personne n'est venu et que les autres sont partis jouer aux fléchettes dans le jardin, sans Antoine.

    Personne ne l'a trouvé parce que personne ne l'a cherché. Ça se passe toujours comme ça pour Antoine. On ne se souvient jamais qu'il est là, qu'il joue, qu'il existe. Au fond, personne ne l'aime ou le déteste vraiment.

    C'est comme s'il était invisible. Ce jour-là, Antoine décide de se faire oublier pour de bon. Il ne rejoint pas le groupe dans le jardin, il veut rester caché. Puisqu'il a un don pour passer inaperçu, il va s'en servir. Ni vu ni connu, il va espionner les autres. Et découvrir leurs secrets.

  • Sorj Chalandon

    "J'ai tenu mon propre cancer à distance"

    Mon traître (BDA)

    "Il trahissait depuis près de vingt ans. L'Irlande qu'il aimait tant, sa lutte, ses parents, ses enfants, ses camarades, ses amis, moi. Il nous avait trahis. Chaque matin. Chaque soir..."

    Une joie féroce

    Sur mon carnet bleu, j'ai écrit : "C'est l'histoire de trois femmes. Elles se sont aventurées au plus loin. Jusqu'au plus obscur, au plus dangereux, au plus dément. Ensemble, elles ont détruit le pavillon des cancéreuses pour élever une joyeuse citadelle."

    Le quatrième mur

    "L'idée de Samuel était belle et folle : monter l'Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Voler deux heures à la guerre, en prélevant dans chaque camp un fils ou une fille pour en faire des acteurs. Puis rassembler ces ennemis sur une scène de fortune, entre cour détruite et jardin saccagé.
    Samuel était grec. Juif, aussi. Mon frère en quelque sorte. Un jour, il m'a demandé de participer à cette trêve poétique. Il me l'a fait promettre, à moi, le petit théâtreux de patronage. Et je lui ai dit oui. Je suis allé à Beyrouth le 10 février 1982, main tendue à la paix. Avant que la guerre ne m'offre brutalement la sienne ..."
     

    Profession du père

    "Mon père disait qu'il avait été chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d'une Église pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle jusqu’en 1958. Un jour, il m'a dit que le Général l'avait trahi. Son meilleur ami était devenu son pire ennemi. Alors mon père m'a annoncé qu'il allait tuer de Gaulle. Et il m'a demandé de l'aider.
    Je n'avais pas le choix.
    C'était un ordre.
    J'étais fier.
    Mais j'avais peur aussi…
    À 13 ans, c'est drôlement lourd un pistolet."

  • Laurent Gaudé

    "Je voudrais demander à ceux qui viendront après nous : sommes-nous la génération de la dystopie ou celle du sursaut ? "

    Cris

    Ils se nomment Marius, Boris, Ripoll, Rénier, Barboni ou M’Bossolo. Dans les tranchées où ils se terrent, dans les boyaux d’où ils s’élancent selon le flux et le reflux des assauts, ils partagent l’insoutenable fraternité de la guerre de 1914. Loin devant eux, un gazé agonise. Plus loin encore retentit l’horrible cri de ce soldat fou qu’ils imaginent perdu entre les deux lignes du front : « l’homme-cochon ». À l’arrière, Jules, le permissionnaire, s’éloigne vers la vie normale, mais les voix des compagnons d’armes le poursuivent avec acharnement. Elles s’élèvent comme un chant, comme un mémorial de douleur et de tragique solidarité, prenant en charge collectivement une narration incantatoire, qui nous plonge, nous aussi, dans l’immédiate instantanéité des combats, avec une densité sonore et une véracité saisissantes.

    Écoutez nos défaites

    Il a mené des opérations pour les renseignements français de Bamako à Genève, de Beyrouth à Tanger. Il a vu des régimes tomber, des peuples se relever, des hommes mourir. Aujourd’hui, Assem Graïeb est fatigué. La mission qu’il accepte est peut-être la dernière : retrouver un ancien membre des commandos d’élite américains soupçonné de divers trafics. À Zurich, Assem croise Mariam, une archéologue irakienne qui tente de sauver des œuvres d’art dans la zone dévastée du Moyen-Orient. En une nuit, tous deux partagent bien plus que quelques heures d’amour.

    En contrepoint de cette rencontre, le récit fait retentir le chant de trois héros glorieux : le général Grant écrasant les confédérés, Hannibal marchant sur Rome, Hailé Sélassié se dressant contre l’envahisseur fasciste. Mais quand une bataille se gagne au prix de vies fauchées, de corps suppliciés, de terres éventrées, comment prétendre qu’il s’agit d’une victoire ?

    Salina, les trois exils

    Qui dira l’histoire de Salina, la mère aux trois fils, la femme aux trois exils, l’enfant abandonnée aux larmes de sel ? Elle fut recueillie par Mamambala et élevée comme sa fille dans un clan qui jamais ne la vit autrement qu’étrangère et qui voulut la soumettre. Au soir de son existence, c’est son dernier fils qui raconte ce qu’elle a été, afin que la mort lui offre le repos que la vie lui a défendu, afin que le récit devienne légende.

    Salina, les trois exils, a reçu le Grand Prix du Roman Métis 2019, le Prix du Roman Métis des Lecteurs 2019 et le Prix du Roman Métis des Lycéens 2019.

  • Claude Ponti (J)

    Le philo-sinateur qui voulait changer les enfants

     Retrouvez le conteur des Ventures d'Isée, l'auteur du Catalogue de parents pour les enfants qui veulent en changer, et plus récemment l'illustrateur des Lois fondamentales de la stupidité humaine de Carlo Cipolla sur France Culture dans Les Chemins de la philosophie par Adèle Van Reeth

    Ici, Claude Ponti était dans Boomerang avec Augustin Trapenard sur France Inter, ils parlaient du langage, d'enfance, de blessure, et de féminicide. Un entretien bouleversant.

    Et , fais toi-même album perso à toi tout seul et à personne d'autre...

    Retrouvez dans notre fonds :

  • Hervé Tullet (J)

    Le "magicien des livres"

    Créateur de près de soixante-dix livres jeunesse, Hervé Tullet aime susciter la surprise lors de ses rencontres-ateliers avec les enfants. Dans nombre de ses livres, il crée des univers et des histoires qui interpellent le jeune lecteur et l'amènent à interagir.

    Son site 

    Avec l'expo idéale Hervé Tullet invite petits et grands à libérer leur créativité !

    La force de la création ne réside pas dans l’esthétique, mais dans le processus créatif qui, de l’idée aux gestes, offre de véritables surprises pour les yeux. De ces révélations émergent un enthousiasme, une énergie.

    Hervé Tullet, artiste de la création ludique et décomplexée, orchestre le projet avec ses outils de prédilection : couleurs, papiers, pinceaux, ciseaux… et initie le public en transmettant sa passion jusqu’à, pourquoi pas, composer sa propre Expo idéale !

    Retrouvez dans notre fonds : 

Thématiques

  • Les émotions

    L'opposition, la colère et la mauvaise humeur...

    Parents / enfants pourquoi ca bloque ? - Patrick Estrade

    Avec ce nouvel ouvrage, l'auteur nous entraîne ici dans le sillage de notre relation à l'enfant... tendre, mais ô combien tumultueux périple s'il en est ! Après avoir esquissé - non sans humour - nos " galères " des premiers mois et la période critique de l'adolescence, il débusque les principales idées fausses qui étayent nos convictions éducatives les plus formelles et nous explique, en termes simples, comment naissent et s'instaurent incompréhensions, rapports de force et dysharmonie entre l'homme, la femme et leur enfant. Dans ces pages, vous retrouverez expliqués, commentés et éclairés tous les problèmes de conscience que vous vous posez vis-à-vis de votre enfant au fil du temps : comment mieux gérer les sempiternelles questions d'éducation d'autorité, de discipline, comment éviter les affrontements violents qui, parfois, paraissent inévitables, comment parler, communiquer, " relationner " avec l'enfant, comment mieux l'aimer aussi, sans fausse pudeur ni hypocrisie... bref, comment instaurer la relation sacrée entre vous et lui afin de mieux vivre ensemble et, surtout, de mieux l'armer pour la vie d'adulte qui l'attend.

     Au coeur des émotions de l'enfant - Isabelle Filliozat

    Un livre-ressource pour aller vers davantage d'harmonie familiale. Les parents sont souvent démunis devant l'intensité des émotions de leur enfant. Ils cherchent volontiers à les calmer, à faire taire les cris, les pleurs, l'expression de l'émoi. Or l'émotion a un sens, une intention. Elle est guérissante.Ce livre très concret tire ses exemples du quotidien, aide les parents à comprendre la peur, la colère, la joie, la tristesse et le besoin de l'enfant d'exprimer ses sentiments. Tout cela pour mieux l'accompagner vers l'autonomie et vers davantage d'harmonie familiale.

    Cet enfant qui nous pourrit la vie (mais que nous aimons tant !) - Danielle Graf, Katja Seide, Isabelle Filliozat (Préface)

    Etre parent d'un enfant en bas âge n'est pas une mince affaire. Comment le laisser vivre sa vie sans céder à tous ses caprices ? Comment l'aider à s'endormir et comment réagir s'il se réveille la nuit en hurlant ? Comment l'assister dans ses premiers pas... Bref, comment affronter sans angoisse les multiples difficultés auxquelles sont confrontés les parents de ces petits monstres ? Ce livre au ton léger teinté d'humour a pour vocation de rassurer.
    Il ne donne pas de leçons mais prodigue de précieux conseils et, surtout, des explications. Car c'est en comprenant et en anticipant les réactions de vos enfants que vous saurez trouver la bonne manière de vous comporter avec eux.

    Vivre heureux avec son enfant : un nouveau regard sur l'éducation au quotidien grâce aux neurosciences affectives - Catherine Gueguen

    Comment faire quand votre enfant a des colères répétées ? S'il ne veut pas se coucher ? S'il ne veut pas manger, ni obéir ? Faut-il le punir ou s'opposer à lui ? Faut-il le laisser pleurer ? Au travers de nombreux exemples tirés de ses consultations, et en s'appuyant sur les recherches en neurosciences affectives, Catherine Gueguen propose ici une nouvelle approche : voir et ressentir le monde par les yeux de l'enfant et enfin pouvoir se mettre à sa hauteur. En effet, les dernières découvertes sur le développement du cerveau émotionnel nous montrent qu'une relation empathique et bienveillante permet à l'enfant de déployer toutes ses possibilités affectives et intellectuelles.
    Un plaidoyer pour une autre vision de l'éducation.

    Et pour les petits...

    En pratique et en chansons...

    A lire, et à regarder... (cliquez sur l'image !)